Et revenir dans leur pays après avoir fait fortune Deux textes sur la création de l’être. dont il s’emploie à renverser l’image.. Repères : thème de la modernité poétique : présentation Dans l’article précédent, nous avons donné les principaux éléments biographiques de la vie d’Apollinaire apparaissant en filigrane dans son recueil. zone-9. Lecture Analytique : Guillaume Apollinaire, Alcools (les 24 premiers vers) Lecture Analytique 4 : « Zone » (les 24 premiers vers), Alcools, Guillaume Apollinaire Séquence 2 : « J’émerveille » Apollinaire: Voir LA3 Problématique. ), v 4 : meme le moderne lui semble vétuste, « ici » = déictique insistance sur le manque de repères et de nouveauté, adv même qui accentue le devoir de changement, v 5 : pour le poète la religion est synonyme de nouveauté comme on le voit avec l’adj « seule » intensif qui oppose la religion au monde ancien; « est restée » passé composé contradictoire qui l’attire vers le passé mais elle est qualifiée ensuite de « neuve » et est mis à pied d’égalité avec la nouveauté, v 6 : enjambement qui met en évidence le substantif : « religion » qui se trouve au début et à la fin du vers 5, la religion qualifiée de « simple » nouvelle interprétation de la simplicité (prémices du surréalisme) comparaison aux « hangars de Port-Aviation » symbole de modernité, v 7-8 : Ne faut-il pas croire à une totale plaisanterie, à un parti pris d’ébahir gentiment le lecteur, quand on sait que Pie X, pape de 1903 à 1914, fut l’auteur de l’encyclique “Pascendi” contre le modernisme, qu’il interdit, entre autres pratiques, de danser le tango, Apollinaire n’a-t-il pas été influencé par “Le monoplan du pape” du « futuriste » Marinetti une fois de plus, Cependant on peut faire un lien avec les hangars de port-aviation car le pape bénit un aviateur ; provocateur mais renvoie tout de même à un élément d’actualité, « Zone » est un poème écrit par Guillaume Apollinaire en 1913. Ex: @jcv Apollinaire n’a pas ouvert « la voie au modernisme déjanté des Rimbaud, Baudelaire » puisque ceux-ci étaient déjà morts depuis belle lurette lorsqu’Apollinaire a publié ses recueils de poèmes. Ce qu’il a ressenti, et nous fait partager, est sublime, Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. B) il se glisse dans la peau de personnages littéraires au quel il fait dire « je » Tourne à jamais la flamboyante gloire du Christ Icare Enoch Elie Apollonius de Thyane J’aime la grâce de cette rue industrielle Le temps est d’abord linéaire car il s’écoule inéluctablement. Et l’image qui te possède te fait survivre dans l’insomnie et dans l’angoisse Apollinaire compose Zone après avoir lu Les Pâques à New York de Blaise Cendrars. raciste ? Les étincelles de ton rire dorent le fond de ta vie – Africanisme et modernisme: la peinture et la photographie d’inspiration … Puis dans un second temps, écrire avec prudence », Amicales bises, Bébert … et voici quelques lectures utiles à tous ceux qui veulent vérifier en s’instruisant …. Par thseth  •  16 Décembre 2020  •  Fiche  •  1 654 Mots (7 Pages)  •  23 Vues. Certains de ses poèmes respectent encore les règles classiques de versification. Le regard en arrière est lié au passé et au thème du souvenir. Commentaire littéraire de Zone, Alcools, Apollinaire, vers 1 à 24. Les sirènes laissant les périlleux détroits Et parmi les algues nagent les poissons images du Sauveur, Tu es dans le jardin d’une auberge aux environs de Prague Le titre « Zone » vient du mot grec zoné qui désigne la boucle, la ceinture et qui connote les territoires périphériques, les marges de Paris. Tu ressembles au Lazare affolé par le jour Bac 2020 : dans le poème Marizibill, la ville est un prétexte à l’évocation de l’être humain. Une sélection de poèmes de la catégorie ‘ Guillaume Apollinaire ’ du site de poésie poetica.fr Ainsi, Charles Baudelaire a pu suggérer qu' « Il y a une modernité pour chaque peintre ancien » (dans Le … « mpu dit : Nul, on ne comprend rien. », @mpu : Bonjour, C’est Ferdine la fausse ou Léa l’attentive, Et tu bois cet alcool brûlant comme ta vie Le poème requiert une analyse « structurale » profonde et une Etude intelligente. [ 10 ], transporte la Sainte-Eucharistie Les aiguilles de l’horloge du quartier juif vont à rebours A) il se sert de référence littéraire pour symboliser ses propres sentiments Ils s’écartent parfois pour laisser passer ceux que Fraternisent avec la volante machine, Maintenant tu marches dans Paris tout seul parmi la foule avec ce texte, l’auteur affirme la modernité de son écriture et de ses inspirations. Tu n’oses plus regarder tes mains et à tous moments je voudrais sangloter Avant de t’apercevoir du mensonge et de l’âge Cependant, on remarque une différence notable : on observe une modernité absolue dans le début de « Zone », enthousiasme du poète, alors qu’à la fin du poème, le poète introduit le thème de la mort. Apollinaire n’emploie le mot qu’au singulier en ce sens (v.46-55, avant Les Sept Epées, « La Chanson du Mal Aimé »). Saleté de (soit-disant) nouveau monde. Et changé en oiseau ce siècle comme Jésus monte dans l’air (« Les fiançailles ») Cependant, il s’agit déjà, pour le poète, d’annoncer un renouveau poétique : Le poète nous surprend en utilisant le pronom personnel « tu » pour se désigner. Les champs obligatoires sont indiqués avec *. Est restée simple comme les hangars de Port-Aviation, Seul en Europe tu n’es pas antique ô Christianisme Il détient le record du monde pour la hauteur, Pupille Christ de l’œil Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Ex: C) il se transforme en personnage littéraire quand il se parle à la 2eme personne. je vous serais très reconnaissant! Mais passons… Je ne suis pas un inconditionnel d’Apollinaire, son oeuvre est très inégale, tout comme ce poème dont certains vers sont très beaux, très intenses, et d’autres sont plus faibles. Ta vie que tu bois comme une eau-de-vie, Tu marches vers Auteuil tu veux aller chez toi à pied Apollinaire et Baudelaire sont les plus grands poètes que la France ait connus. Et tu observes au lieux d’écrire ton conte en prose Apollinaire est un poète difficile. (« Le brasier ») Tu te moques de toi et comme le feu de l’Enfer ton rire pétille Ce premier poème est tel un manifeste poétique : l'auteur y définit implicitement sa poésie. Deux autres passages d’Alcools font écho à « Soleil cou coupé » (mais d’une manière inversée) : Pourtant je ne veut pas m’arrêter à ce jugement et être un stéréotype d’ados désintéressé et incapable de réflexion et c’est pourquoi je vous demande à vous, intellectuel passionné de m’expliquer au delà de l’aspect avant-gardiste pour l’époque, ce qui fait la beauté et l’intérêt de ce texte. Tandis qu’éternelle et adorable profondeur améthyste On y suit le poète déambulant dans Paris, puis dans ses souvenirs, « Zone » introduit le lecteur dans l'univers d'Alcools et donne ainsi un certain nombre de clés de lecture. Ta mère ne t’habille que de bleu et de blanc Quelques-uns de ces émigrants restent ici et se logent – Chemins de la christologie africaine: JJC 25 Svp, aidez-moi à traiter un exposé pour le thème « la religion » dans « Alcools ». « Zone » ouvre le recueil : c’est une manière d’entrer dans cette modernité poétique. Tu as 17 ans et est-ce bien ta génération les Orchestres de 180 sicos avec un Fou chantant ? Il devient alors source de tragique car le poète ne peut le retenir. Le sang de votre Sacré Cœur m’a inondé à Montmartre Deux ou trois commentaires sont pour le moins affligeants, parfaits miroirs du vide intellectuel de notre époque. Ils emplissent de leur odeur le hall de la gare Saint-Lazare Qui n’ont qu’une seule aile et qui volent par couple Pour progresser un peu tu dois apprendre à lire, Tu prends un café à deux sous parmi les malheureux, Ces femmes ne sont pas méchantes elles ont des soucis cependant Alors arrêtez-vous un peu sur ces vers fort modernes à la date où ils sont écrits et cherchez à « comprendre », ne serait-ce que quelques lignes !!! La religion seule est restée toute neuve la religion « Les têtes coupées qui m’acclament/Et les astres qui ont saigné/ C'est aussi l'époque de la première industrialisation, les usines et entrepôts modifient le paysage. C’est en lisant un peu sur Apollinaire et son temps qu’on apprend ceci : Plane tenant dans les serres le crâne d’Adam la première tête En outre, il forge encore des rimes, même dans « Zone », comme l'illustrent les premiers vers de ce poème. Apollinaire a trié et organisé ses poèmes pour en dégager des thématiques. Apollinaire a aussi fait un calligramme en forme de Tour Eiffel. Il est neuf heures le gaz est baissé tout bleu vous sortez du dortoir en cachette Ne sont que des têtes de femmes » Plan Apollinaire, Alcools, Zone, vers 1-24 Introduction. On y suit le poète déambulant dans Paris, puis dans ses souvenirs, « Zone » introduit le lecteur dans l'univers d', et donne ainsi un certain nombre de clés de lecture. Nous regardons avec effroi les poulpes des profondeurs Une revendication de nouveauté, une tradition lyrique, une transfiguration poétique du quotidien- "Alcools" / parcours : Modernité poétique ? Ce qu’Apollinaire écrivait à ce propos est : « Les arts exotiques et l’ethnographie », Paris-Journal, Merci et bonne journée. Inspiration du mot « zone » En 1912, Apollinaire a séjourné dans la zone d’Etival, une zone franche. Ce type du XX ème siecle ne mérite pas tous les éloges qui lui sont faits. Comme un criminel on te met en état d’arrestation, Tu as fait de douloureux et de joyeux voyages C’est le beau lys que tous nous cultivons Tu es très pieux et avec le plus ancien de tes camarades René Dalize Qu’escortent l’oiseau-lyre et le paon ocellé Ils crient s’il sait voler qu’on l’appelle voleur Vous avez honte quand vous vous surprenez à dire une prière Texte Lecture analytique Introduction. Je m’en souviens j’y ai passé trois jours et autant à Gouda, Tu es à Paris chez le juge d’instruction C’est la double potence de l’honneur et de l’éternité Les plaques les avis à la façon des perroquets criaillent Ils disent qu’il imite Simon Mage en Judée Les diables dans les abîmes lèvent la tête pour le regarder 10 septembre 1912. Les anges voltigent autour du joli voltigeur Et, bien sûr, sur le bilan au retour du « voyage ». Il faut se rappeler que nous sommes au début du 20ème siècle et donc en plein bouleversement du monde des Arts. cit., 473-476. Il y a surtout des Juifs leurs femmes portent perruque Située à Paris entre la rue Aumont-Thiéville et l’avenue des Ternes, Voilà la jeune rue et tu n’es encore qu’un petit enfant Un parcours autobiographique et poétique. 2. – etc …/…, Apollinaire considérait les peuples colonisés comme inférieurs: [ 8 ], Voilà la poésie ce matin et pour la prose il y a les journaux Le spirituel ne dure pas pour les humains, cependant il est tout-à-fait perceptible ! Il a aussi bien une grande culture artistique que littéraire. L'amour malheureux est un thème favori d'Apollinaire. Je les ai vus souvent le soir ils prennent l’air dans la rue Une cloche rageuse y aboie vers midi Cher Mpu, avant de porter des jugements aussi péremptoires, dites-vous qu’il ne s’agit pas, dans ce poème, d’une communication sommaire en 140 caractères. « Il vit décapité sa tête est le soleil / Et la lune son cou tranché » Souvent, comme dans "Le Voyageur", le poète se souvient de sa vie amoureuse passée, de son bonheur envolé. Zone. Rue des Rosiers ou rue des Écouffes dans des bouges – Histoire de la littérature négro-africaine Le texte est superbe et il reprend Bateau Ivre de Rimbaud. I/ La confrontation du passé et du présent (v 1 à 10), a/ La lassitude vis-à-vis du passé (v 1 à 3). Il évoque, dans un poème dépourvu de versification, un espace urbain où se mêle passé et présent. diérèse sur le mot « ancien » concourt à donner l’impression que l’adjectif se brise : « anc-i-en » et donc que le passé s’efface. De la forme, Apollinaire apporte Au niveau des nouveautés décisives par des visions juxtaposées, l’abolition de la ponctuation et la création de poèmes-dessins. … ou spontané inculte, La statuaire, notamment, est définie comme aussi importante que celle de la renaissance ou de l’antiquité … quant à « l’homme d’Afrique », Apollinaire révoltait la France droitière, antijuive et colonialiste d’alors en affirmant que l’auteur de ces oeuvres « primitives » était « artiste » au sens plein et entier du terme (donc supérieurement humain /et non un primitif). “Zone,” an exemplary modernist work, is a fairly long poem of 159 lines divided into thirty-four irregular sections; a section may contain only two words or be as long as twenty-nine lines. Et toi que les fenêtres observent la honte te retient Apollinaire n’en avait pas grand-chose à foutre de l’art africain, ne t’en déplaise, comme Rimbaud ou Tzara ils le confondaient allégrement avec le paganisme et ne l’utilisaient que comme symbole de révolte anti-académique à côté de tous les autres ingrédients de leur palette verbale. Bergère ô tour Eiffel le troupeau des ponts bêle ce matin, Tu en as assez de vivre dans l’antiquité grecque et romaine, Ici même les automobiles ont l’air d’être anciennes Et tu recules aussi dans ta vie lentement Il /CreationDate (D:20150406091902Z) “Zone” fut composé dans l'été de 1912 à la suite de la rupture de Guillaume Apollinaire avec Marie Laurencin (peintre, rencontrée par Guillaume Apollinaire … /Producer ( Q t 4 . C’est l’arbre toujours touffu de toutes les prières Ce sont des poètes qui ont écrit des poèmes de fin d’amour pour l’un et de manque d’amour pour l’autre. Les directeurs les ouvriers et les belles sténo-dactylographes CIAO ! L’Européen le plus moderne c’est vous Pape Pie X Introduction Zone est le poème d'ouverture du recueil Alcools (1913) de Guillaume Apollinaire.Ce poème au cycle de Marie (en référence à Marie Laurencin, peintre, rencontrée par Guillaume Apollinaire en 1907). On y loue des chambres en latin Cubicula locanda Ainsi, le poème « Zone » qui ouvre le recueil et qui est un hymne à la modernité, une déclaration d’amour à la ville industrielle, est en réalité le dernier poème écrit par Apollinaire. Mélange de franc-maçonnerie et de kabbale financière. En revanche il a influencé la plupart des grands poètes surréalistes : André Breton, Paul Eluard, Louis Aragon, Philippe Soupault…. “Zone” fut composé dans l'été de 1912 à la suite de la rupture d’Apollinaire avec Marie Laurencin. Le phénix ce bûcher qui soi-même s’engendre Il utilise particulièrement ses ruptures avec Annie Playden et Marie Laurencin. On va s’aimer tout comme la spiritualité du cosmique et de la stratosphère lithosphérique du christ cosmique. Apollinaire embrasse la modernité littéraire et artistique : il est proche notamment des cubistes (Picasso, Braque, etc). Ils sont des Christ d’une autre forme et d’une autre croyance C’est un tableau pendu dans un sombre musée Il adopte alors le vers libre ainsi que la suppression de la ponctuation1, à l'instar du nouveau procédé utilisé par son ami, que ce dernier reprendra en 1913 dans son célèbre poème La Prose du Transsibérien et de la petite Jehanne de France2. La cétoine qui dort dans le cœur de la rose, Épouvanté tu te vois dessiné dans les agates de Saint-Vit Apollinaire ( Themes) Alcools Les visages de la mort Introduction Un thème obsédant dans le recueil, et qui revêt plusieurs visages, selon l'aspect envisagé : - l'écoulement, la fuite inexorable du temps ; - la rupture occasionnée par la mort, souvent brutale ; - le rôle … Tu lis les prospectus les catalogues les affiches qui chantent tout haut L’un est Nissard il y a un Mentonasque et deux Turbiasques Bonjour je dois faire le plan d’une dissertation. Mais le mal-aimé n’y fait qu’une allusion très discrète, sans intention de juger ni condamner, au vers 117 où il pense autant à Annie Playden. Apollinaire - Zone Apollinaire - Zone. On peut donc s’imaginer que l’auteur se balade dans Paris mais près des marges, à côté des portes de la ville. On peut donc s’imaginer que l’auteur se balade dans Paris mais près des marges, à côté des portes de la ville. Sous les citronniers qui sont en fleur toute l’année Le souvenir est un thème de mort, c’est l’expression de la perte irrémédiable du passé. Tu étais triste à mourir le jour où tu t’y vis Faut arrêter de lire et de citer les travaux d’universitaire et essayer de penser par soi-même, même si c’est plus difficile pour certains que pour d’autres. Les laitiers font tinter leurs bidons dans les rues, La nuit s’éloigne ainsi qu’une belle Métive C’est Dieu qui meurt le vendredi et ressuscite le dimanche En somme, il conserve la musicalité de l'écriture en vers mais il se l'approprie pleinement en ne s'interdisant aucune modulation. Le plus beau passage de « Zone » est à mon avis le dernier vers (« Soleil cou coupé ») : c’est un pur produit de l’automatisme verbal annonçant la poésie et la peinture surréalistes. Je suis malade d’ouïr les paroles bienheureuses On cherchera dans ce texte les éléments propres à l’interrogation sur la modernité poétique d’Apollinaire. En grec, Zone signifie « ceinture » : cela fait apparaître l'idée d'un recueil cyclique. Le matin par trois fois la sirène y gémit Tu te sens tout heureux une rose est sur la table Ce qui est beau chez Apollinaire, c’est qu’il se rebelle, une longueur de vers variable, peu de ponctuation, et il parle de la révolution industrielle,… C’est beau !!! En 1907, il s'établit à Paris. Le thème du lyrisme amoureux, topos poétique remontant à la littérature courtoise du Moyen Âge, est omniprésent dans son œuvre. Ce sera un ami très proche de Picasso. Il faut se rappeler que nous sommes au début du 20ème siècle et donc en plein bouleversement du monde des Arts. C’est l’étoile à six branches [ 14 ], Ils croient en Dieu ils prient les femmes allaitent des enfants Au fond de l'autre coté de la Seine on apercoit l'ancien Palais du Trocadéro. Tu as souffert de l’amour à vingt et à trente ans -Apollinaire se détourne des thèmes, des inspirations classiques, traditionnelles des siècles précédents pour opter pour la modernité. [ 9 ], Vous priez toute la nuit dans la chapelle du collège En montant au Hradchin et le soir en écoutant on retrouve la thématique du poète maudit, Apollinaire en fait partie : son talent n’est pas reconnu, il ne se sent pas à sa place dans son époque. “Zone” fut composé dans l'été de 1912 à la suite de la rupture de Guillaume Apollinaire avec Marie Laurencin (peintre, rencontrée par Guillaume Apollinaire en 1907). D’Afrique arrivent les ibis les flamants les marabouts Avec tes amis tu te promènes en barque