70 citations de Nicolas Machiavel - Ses plus belles pensées Citations de Nicolas Machiavel Sélection de 70 citations et phrases de Nicolas Machiavel - Découvrez un proverbe, une phrase, une parole, une pensée, une formule, un dicton ou une citation de Nicolas Machiavel issus de romans, d'extraits courts de livres, essais, … Aron et Élie Halévy, au contraire de Maritain, incluent davantage dans leur analyse du totalitarisme les changements survenus par la mise en place de l'économie de guerre pendant la Première Guerre mondiale. À l'encontre de cette interprétation positive, la pensée de Machiavel a été mise en cause dans le déclenchement des deux guerres mondiales et la montée des totalitarismes. Dans cet ouvrage découpé en sept livres, Machiavel entre dans le détail des choses : il indique comment placer les soldats dans chaque compagnie, comment manœuvrer, etc. Friedrich Meinecke, quant à lui, voit en Machiavel le premier à avoir formulé le concept moderne d'État au sens de Max Weber, c'est-à-dire comme un ensemble de règles impersonnelles assurant un monopole de l'autorité sur un territoire. La lecture de Machiavel dans l'entre-deux-guerres est marquée par le problème des élites et Aron soulignera les affinités entre la pensée de Machiavel sur ce thème et celle du sociologue Vilfredo Pareto[259]. Premier temps de notre semaine consacrée à Machiavel. Encore plus pessimiste, Léo Strauss voit en Machiavel un philosophe qui envisage la condition humaine à partir du sous-homme plutôt que du surhomme[121]. Machiavel est d'autant plus sensible à cette limite de l'éloquence que dans L'Art de la guerre, il accuse les princes italiens d'avoir trop compté sur le verbe et pas assez sur la force armée[141]. Français. Car le machiavélisme, pur, sans mixture, cru, frais, avec toute sa force, avec tout son mordant, est super humain, divin, transcendantal, il ne peut pas être atteint par un homme, juste approché », « sa défense de la fécondité du conflit », « se réfère de façon élogieuse au texte de Mussolini », « quatre types de machiavélisme : celui de Machiavel, celui de certains de ses disciples (, « que les régimes totalitaires sont les héritiers de Machiavel », « émerger dans la sphère de la conscience ces mœurs de son temps et la pratique commune des politiciens de puissance de tous les temps », « condottiere et législateur, héros d'une république et traître césariste », « de toutes celles que nous avons examinées la seule qui lie la question du sens du discours machiavélien à celle de sa lecture », « l'œuvre de Machiavel fait scandale […] en énonçant le lien morganatique du mal et de la politique », « Le machiavélisme est le nom du mal. Pour Hans Baron, la conceptualisation de la notion de république à Florence débute avec la crise de 1400-1402 opposant les humanistes florentins aux Visconti de Milan. L'inspirateur de l'idée républicaine serait Aristote à travers notamment son livre sur la politique. Au XXe siècle, on a assisté à un renouveau d'intérêt pour la comédie de Machiavel, La Mandragola (1518), qui a été jouée lors du New York Shakespeare Festival en 1976 et par la Riverside Shakespeare Company en 1979. Par exemple, Hegel dans sa Constitution germanique écrite en 1800 et publiée en 1893, suggère un parallèle entre l'Italie désunie de Machiavel et l'Allemagne de son temps[129]. Par ailleurs, Machiavel pense que les Médicis ne peuvent plus se contenter de diriger cachés, comme du temps de Cosme, car rien ne dit que les personnes qu'ils entendent influencer les suivront. Les trois chapitres suivants portent sur la politique militaire dans les cas d'agression et de défense. Monaco Champion De France 2000 Effectif, La publication d'un tel ouvrage, qui aurait jadis été impensable de la part d'un homme politique, semble confirmer que le rapport nouveau à la politique introduit par Machiavel est maintenant un fait largement partagé. De ces deux appétits divers naît dans les villes un de ces trois effets : principauté, ou liberté ou licence[136],[C 6]. En règle générale, les chercheurs spécialistes de Machiavel sont d'accord pour estimer que le républicanisme de Machiavel est d'une espèce spéciale. Théoriquement, il ne pouvait être qu’ambassadeur-adjoint, puisqu’il n’était pas aristocrate. L'œuvre de Machiavel a été « connue, étudiée, discutée comme peu d'autres le furent dans l'histoire » : « Le scandale que suscite l'image du prince, gouvernant à sa guise, indifférent aux préceptes chrétiens, tout occupé à user de ses sujets aux fins de sa gloire ou de son plaisir a d'autres résonances que strictement religieuses. Machiavel conteste cette approche, pour lui, la tension entre le peuple et la noblesse a été créative, elle est la source même de la grandeur romaine[196]. Sa conception du Prince double, sa thématique obsédante de la violence indispensable, de la cruauté salutaire ne sont logiquement et politiquement nécessaires qu'en raison des éléments à partir desquels Machiavel construit sa théorie : l'individu dépouillé des prérogatives que la philosophie classique lui reconnaissait et l'événement inassimilable à ses yeux par les universels dont disposait son époque[87] ». Virgilio Adriani, un professeur de l'université de Florence qui a été son chef à la chancellerie, soutenait que Lucrèce permettait d'éradiquer la peur superstitieuse en permettant de comprendre la nature des choses. Il est le nom donné à la politique en tant qu'elle est le mal »[271]. Pour Machiavel, selon cet historien de la philosophie, la justice n'est pas comme chez Augustin d'Hippone le fondement du royaume, car ici « le fondement de la justice est l'injustice ; le fondement de la légitimité est l'illégitimité ou la révolution ; le fondement de la liberté est la tyrannie »[43]. À partir de 1525, Machiavel sent que l'Italie va devenir le champ de bataille où vont s'affronter Charles Quint et François Ier. Nicolas Machiavel (en italien : Niccolò di Bernardo dei Machiavelli) est un penseur humaniste florentin de la Renaissance, né le 3 mai 1469 à Florence, et mort dans cette même ville le 21 juin 1527. Une chose dont manquait, selon Machiavel, Maximilien d'Autriche[144]. Au moment où Machiavel écrit son ouvrage, de nombreux livres sur la question de la conscription et des forces armées paraissent en Italie. Est itaque gratias agamus Machiavello et hujusmodi scriptoribus, qui apertè et indissimulanter proferunt quid homines facere soleant, non quid debeant. Machiavel estime que les nouveaux gouvernants surestiment la puissance des républicains. Durant toutes ces années, il observe de près la mécanique du pouvoir et le jeu des ambitions concurrentes. Pour conforter cette assertion, il prend l'exemple de Rome et de Sparte : « Ainsi Rome a été libre quatre siècles et était armée, Sparte huit siècles ; bien d'autres cités ont été désarmées et libres moins de quarante ans[195]. Dans l'imagerie républicaine, c'est dans ce jardin que se seraient tenues les discussions rapportées dans le Discours sur la première décade de Tite Live pour leur signaler que Le Prince est d'abord une satire des tyrans destinée à montrer leur vrai caractère[227]. Elle montre les stratagèmes au moyen desquels le jeune Callimaco tente de séduire la jeune et vertueuse Lucrezia, mariée au barbon Nicia, désolé de ne pas avoir d'enfant. Concernant cet ouvrage et son lien avec le livre Le Prince, deux interprétations dominent. ». « Je suis né pauvre et j'ai appris plutôt à peiner qu'à jouir », écrivait Machiavel en 1513 à son ami Francesco Vettori (1474-1539). L'American Political Science Association compte 42 sections organisées1. Cela amène Kant à faire remarquer que la Déclaration des droits de l'Homme et du citoyen, et la constitution républicaine n'ont rien d'immoral et montrent au contraire qu'il ne peut y avoir de vraie politique sans qu'il soit rendu hommage à la moralité. Machiavel, comme les humanistes et Cicéron, estime que la gloire n'a pas besoin d'une sanctification divine. Roger Federer Maison, La première est L'Andrienne, traduction fidèle d'une pièce de Térence, qui n'aura guère de succès. Au contraire pour Pocock[54], Baron[55] et Quentin Skinner, au-delà d'éléments communs — « même polarité entre virtù et fortuna, même importance de la force brute pour triompher de l'adversité et même morale politique fondée sur la virtù » —, les deux livres ne sont pas centrés sur la même « valeur de base ». Il se fonde sur son expérience diplomatique. Tout le monde voit ce que vous paraissez ; peu connaissent à fond ce que vous êtes, et ce petit nombre n’osera point s’élever contre l’opinion de la majorité, soutenue encore par la majesté du pouvoir souverain[162]. Conveniva che Romulo non capissi in Alba, fussi stato esposto al nascere, a volere che diventassi re di Roma e fondatore di quella patria.« On ne voit pas qu'ils aient reçu de la fortune autre chose que l'occasion (,La gloire comme principe d'immortalité et de modération,« un usage méthodique et économique de la violence »,« […] par cet instituteur moitié homme et moitié bête, ils ont voulu signifier qu’un prince doit avoir en quelque sorte ces deux natures, et que l’une a besoin d’être soutenue par l’autre. En 1517, il écrit un poème allégorique, l’Asino d'oro (L'Âne d'or), où pointe sa tristesse. Toutefois, ce qui est nouveau, c'est l'insistance mise par Machiavel sur le fait que pour qu'un État puisse se posséder réellement lui-même, il doit disposer d'une armée composée de ses citoyens ou de ses sujets[116]. Il n'est aucun animal dont la vie soit aussi fragile, qui soit possédé d'un si grand désir de vivre, sujet à plus de peurs, à plus de rage[124],[C 3]. Par là, il cherche à « mettre à jour les failles d'une pensée exclusivement juridique et libérale ». Pour le Florentin, la gloire de ce monde, malgré l'inconstance et l'arbitraire des hommes, peut avoir quelque chose d'immortel quand elle est vraie, quand elle est ce à quoi les hommes d'État doivent aspirer[178]. Il est vrai que Moïse fut un prophète armé et que Machiavel fait partie des prophètes désarmés qui aboutissent nécessairement au désastre[44]. La lettre dédicace semble toutefois laisser entendre qu'il prévoit d'enrichir le texte[71]. À peu près à la même époque, Philip Pettit, John Greville Agard Pocock et Quentin Skinner[263] renouent avec l'intrication républicaine de Machiavel. Selon Machiavel, c'est le conflit entre les nobles et le peuple qui a permis l'établissement de la liberté romaine en poussant à la création des lois et des institutions adéquates. Ses idées politiques ont mis en place les fondements de la politique moderne. La pensée politique florentine et la tradition républicaine, de John Greville Agard Pocock, dont un des buts était de montrer qu'à côté de la pensée de John Locke, s'ouvrait également la voie du républicanisme florentin. La première étude fouillée sur Machiavel et son œuvre est due à Alexis-François Artaud de Montor : Machiavel. Nicolas Machiavel - Le PrinceLe Prince est un traité politique écrit au début du xvie siècle par Nicolas Machiavel, homme politique et écrivain florentin, qui montre comment devenir prince et le rester, analysant des exemples de l'histoire antique et de l'histoire italienne de l'époque. Il se trouvait dans le berceau de cette période d’expansion incroyable des savoirs et de connaissances, à Florence, en Italie. C'est aussi un régime qui assure la liberté politique, c'est-à-dire la participation de tous aux débats publics et la possibilité pour tous, en vertu de leur mérite, d'occuper les hauts postes. Cosme de Médicis a bâti la puissance de sa famille en se constituant, grâce à la distribution de faveurs, un réseau d'affidés qui lui ont donné le contrôle des institutions de Florence. La nécessité est liée chez Machiavel au bien. En revanche, quand l'heure est à l'offensive, c'est Scipion l'Africain qui possède les qualités (virtù) adéquates. Elle eût été entièrement perdue si elle n'eût pas été ramenée à son principe par saint François et saint Dominique […] Les nouveaux ordres qu'ils établirent furent si puissants qu'ils empêchèrent que la religion ne fut perdue par la licence des évêques et des chefs de l'Église[151],[C 7]. Il che Fabio fece, mosso dalla carità della patria; ancora che col tacere e con molti altri modi facesse segno che tale nominazione gli premesse. Alicia Vikander Mariage, Les idées de Machiavel ont eu un impact profond sur les dirigeants occidentaux. Loin d'être un agent subalterne, il est l'homme à tout faire de la République florentine[6].

Ensuite, neuf chapitres examinent les rapports que le prince doit établir avec son entourage et ses sujets, et les qualités dont il doit faire preuve. De même, quand ce dernier justifie la Terreur — « le despotisme de la liberté contre la tyrannie » —, il semble parfois répéter mot pour mot le fameux passage où Machiavel prône la nécessité de la violence pour fonder un nouvel ordre politique ou réformer ceux qui sont corrompus[242]. Au contraire, pour Rehhorn[37], le Prince décrit par Machiavel est un mélange d'architecte et de maçon, qui dresse le plan et construit la cité ou l'État[37]. Les idées de Machiavel influencent encore les politiciens et les analystes politiques d'aujourd'hui. Rousseau justifie ainsi sa lecture d'un Machiavel républicain : « Machiavel était un honnête homme et un bon citoyen, mais attaché à la Maison de Médicis, il était forcé, dans l'oppression de sa patrie, de déguiser son amour pour la liberté. Au livre III, il soutient que l'éviction de la noblesse a conduit Florence à perdre la « science des armes » et « la hardiesse de son esprit »[76]. Au point de vue religieux, Machiavel est très influencé par Lucrèce. Dans De l'esprit des lois (1748), il adopte un point de vue pragmatique : « On a commencé à se guérir du Machiavélisme, & on s’en guérira tous les jours. En effet, dans son De legationibus de 1685, Gentili traite avec éloquence du Machiavel des Discours[226]. modifier - modifier le code - modifier Wikidata. Il doit fournir une énorme caution et rendre compte de sa gestion[14]. Il reproche dans les Discours (II, 2) à la religion chrétienne d'encourager la passivité quand la religion romaine encourageait à réagir vivement. En raison de la radicalité de la pensée de Machiavel, l'historien estime que le vrai fondateur de la philosophie politique moderne est Thomas Hobbes, qui en quelque sorte adoucira la pensée du Florentin[80]. Dans les Discours (I, 14), il montre comment les Romains utilisaient la religion et la peur pour faire accepter les lois et leur conférer une autorité. Au demeurant, dans le Prince, il écrit « Un prince ne peut avoir d'autre objectif, d'autre pensée que la guerre et ne doit donner d'autre objet à son art que son organisation et sa discipline »[59], autre façon de dire que la guerre est un état de fait. Chez Machiavel, si la nature humaine reste inchangée au cours de l'histoire, ce qui permet de tirer des généralisations des récits historiques, en revanche, les événements dépendent aussi d'éléments cosmiques[126] et d'une évolution des mœurs qui revêt un caractère cyclique. Vol Lille - Nantes Ryanair, Nicolas Machiavel avait été en effet nommé au poste de secrétaire de la Seconde Chancellerie, chargée des affaires étrangères de la République, le 19 juin 1498. En revanche, lorsqu'en 1512 la restauration du pouvoir des Médicis à Florence se traduit par la fin de la République, les nouveaux gouvernants craignent les partisans de la République. Aussi, selon Viroli (1998), l'importance accordée par Machiavel aux conflits, comme prérequis de la liberté, est d'essence rhétorique.