Né à Paris. Il est le second fils du roi Louis XIII et de son épouse, Anne d’Autriche, ayant pour frère aîné le jeune Louis, futur Roi Soleil. Une qualité plus que rare pour un homme du Grand Siècle. Cette noble née au bord du Rhin est tout ce que Monsieur n’est pas… La Palatine aurait d’ailleurs aimé être un homme, et reproche donc à son époux « ses manières de femme. On ne retrouva pas le cœur de Monsieur. Il est né 2 ans après son frère à l'extraordinaire personnalité et ces deux années d'écart l'auront fait échouer dans les marges des livres d'histoire. Philippe d’Orléans serait la version masculine de Cristina Cordula de l’époque de Louis XIV. Mais aucun témoin de l’époque ne semble douter de la véritable nature des relations qu’il entretient avec toutes ses favorites. Ce dernier n’est au courant que quelques mois avant le mariage. Cette éducation particulière faillit bien se retourner contre Mazarin et Anne d’Autriche lorsque Louis XIV attrape une intoxication alimentaire en 1658. À ces occupations jugées viriles, il préférait amplement les parures et les fards à paupières. Le titre de Grand Monsieur étant attribué à son oncle, Gaston d’Orléans, et ce jusqu’à sa mort en  1660. Philippe d’Orléans n’aime pas les amants de son épouse, Henriette d’Angleterre n’aime pas les favoris de son époux. Louis XIV, attendri par Madame de Maintenon depuis quelques temps, montre une partie plus privée de lui. Contrairement à son oncle et à son père, il monte mal, se montre mauvais danseur et n’aime pas la chasse. La bonne ambiance est au rendez-vous au Château de Saint-Cloud ! Le fait est que, maintenant libre de toute contrainte nuptiale, Philippe d’Orléans peut s’adonner corps et âme à son favori, le Chevalier Philippe de Lorraine. » aurait-elle dit selon une légende. L.A.S. Il n’accorde pas grande confiance à Philippe d’Orléans et s’en montre jaloux lorsque ce dernier revient glorieux à Versailles après de nombreuses batailles. Changer ), Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Un goût pour la fête et le travestissement, Dès son plus jeune âge, Philippe aime les bijoux et les jolies robes. ( Déconnexion /  Philippe est donc éduqué comme une fille, toujours vêtu de robes depuis son plus jeune âge, dans l’objectif de le rendre efféminé et faible pour être l’opposé de son frère. de son paraphe à son intendant, Monsieur Pascalis. En lisant un livre de Max Gallo, Louis XIV, le Roi Soleil, j'apprends que Philippe d'Orléans, alias Monsieur - le Frère du Roi, était gay. Le Prince, parfumé, fardé, habillé tout en couleur et couverts de rubans, fait office de caricature auprès de la jeune Charlotte (Liselotte, pour les intimes). » Elle reconnait surtout à Philippe son caractère de bon père, attentionné et aimant. », s’écrie alors Bossuet, dans son oraison la plus célèbre. L’objectif était simple : Élever Philippe en fille pour qu’il ne fasse pas d’ombre à son frère comme put le faire Gaston d’Orléans auprès de Louis XIII. Duc de Valois, duc de Chartres puis duc d’Orléans. Et pourtant, malgré une large surveillance, cela n’empêche pas à son beau Chevalier d’être envoyé en exil, soit disant sous l’ordre de la femme de Monsieur. Changer ), Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Philippe aime se montrer en femme et aime déguiser les femmes de la cour, ce qui fait déjà de lui un personnage à part entière. Le contraste est tout de même très fort entre les deux futurs mariés. Le roi lui enlève ses pouvoirs, plongeant son frère dans la débauche. Pourtant, Philippe ne cache absolument pas son goût pour les hommes et s’affiche volontiers avec ses favoris. Il reçoit une éducation soignée, principalement tournée vers la chose militaire et diplomatique, comme il sied à un petit-fils de France. L’auteur souligne l’importance fondamentale de l’enfance dans les rapports étroits qu’entretiendront Philippe et Louis toute leur vie. Il est contraint d’épouser Henriette d’Angleterre, de quatre ans sa cadette, et ce à fin de resserrer les liens entre ces deux puissances ennemies. En revanche, il a la prodigieuse mémoire de son oncle : très tôt, il conn… Longtemps resté au ban de l’Histoire, Philippe d’Orléans – plus connu sous le nom de « Monsieur » – a trop souffert de sa légende noire. Quelques heures plus tard, dans la matinée du 9 Juin 1701, Philippe d’Orléans, Monsieur le frère du roi, décède sur son lit de mort. Le Roi Soleil ne se doute pas qu’une tragédie est sur le point de survenir. Il ne faut pas faire de l’ombre au Dauphin qui se porte bien. Les dires seraient que Madame aurait fermé sa porte à Monsieur à cause de son inaptitude à la satisfaire au lit, cette inaptitude justifiant son dit  » calvaire  » orchestré involontairement par le Prince. Dès leur première rencontre, c’est le choc des cultures. Le jeune homme qu’il fut avait été des plus minces, fort beau et en tout gracieux. www.alex-bernardini.fr/histoire/regent-philippe-orleans.php C'est là surtout qu'elle épouse Philippe d'Orléans, le frère gay de Louis XIV ! Born at his father's palace at Saint-Cloud, he was known from birth under the title of Duke of Chartres. » Car si les habitudes du frère du roi font jaser beaucoup de courtisans, d’autres, à commencer par sa mère, s’en accommodent très bien. Les inclinations de son propre frère, Philippe d'Orléans ou Monsieur, sont très documentées. Ses multiples facettes, son goût pour l’art et son impressionnante collection de tableaux léguée à son fils, son amour pour le théâtre et la musique et sa vie se différenciant des coutumes de l’époque le rendent intéressant et donnent envie d’en savoir davantage Philippe d’Orléans. Mais Philippe, même devenu adulte, aimera porter des robes de façon occasionnelle et sera très encouragé dans ses goûts par sa mère. Philippe profite peu de son père qui meurt en 1643, il a trente deux mois alors et devient le Petit Monsieur. Il n’est pas rare de voir des portraits de Louis XIV lui-même portant une robe au cours de son enfance. Un architecte du nom de Louis-François Petit-Radel, ayant trouvé l’urne contenant le cœur, le vend à des peintres contre des tableaux, ces peintres recherchant la substance issue de l’embaumement. Les valeurs bourgeoises teintées d’homophobie des historiens du XIXe siècle ont fait le reste. Philippe de France est appelé « Petit Monsieur », titre alors réservé sous l’Ancien Régime au frère cadet du roi, pour le distinguer du frère de Louis XIII, Gaston d’Orléans, le « Grand Monsieur ». Philippe est constamment entouré de femmes, dont il apprécie particulièrement la compagnie. Une étudiante en 2ème année de Master en langues étrangères appliquées. De plus, il est Prince ! Lorsqu’il apprend la liaison entre son épouse et le comte de Guiche, c’est le choc. Philippe d'Orléans - Monsieur Promenade tonique. Lors de son ultime visite, le Roi Soleil s’excuse auprès de son frère qui lui accorde son pardon. Elle donne trois enfants à Philippe, dont un sera régent plus tard. Pour l’anecdote, porter des robes quand on est un garçon en bas âge est tout bonnement normal au cours du XVIIème siècle jusqu’à l’âge approximatif de six ou sept ans. Lorsque Louis XIV vient à lui pour lui annoncer son mariage forcé avec une jeune cousine (premièrement promise à son frère étant déjà marié à Marie-Thérèse d’Autriche), le Prince en tombe à la renverse. Ses titres Duc de Chartres et Duc d'Orléans à la mort de son Père Il se bât contre Guillaume d’Orange, cousin germain de son épouse. Une autre fois, la Grande Mademoiselle se souvient : « Il me conta qu’il avait été en masque habillé en demoiselle, qu’il avait trouvé un monsieur qui lui avait dit des douceurs dont il avait été fort aise, et qu’il s’était fort bien diverti. Mais attention ! Le Roi Lune aura été l’ombre du Roi Soleil pendant toute sa vie. La coutume était de les placer en nourrice et de ne plus les revoir. Elle s’habitue difficilement à sa nouvelle vie de Duchesse d’Orléans. Philippe arrivait le plus souvent à contenir ses colères en présence de son frère, mais pas toujours, comme lillustre cette querelle. En bon père, il désire défendre les intérêts de sa fille, ce qui refroidit les relations entre Monsieur et son frère, le Roi. Il succombait à ses moindres plaisirs, à ses moindres caprices. C’est le 21 Septembre 1640 que le petit Philippe voit le jour à Saint-Germain-en-Laye. Descriptif . Philippe II, Duke of Orléans (Philippe Charles; 2 August 1674 – 2 December 1723), was a member of the royal family of France and served as Regent of the Kingdom from 1715 to 1723. Philippe (duc d'Orléans, 1640-1701) : œuvres (7 ressources dans data.bnf.fr) Œuvres textuelles (3) Règlemens et statuts que Monseigneur fils de France, frère unique du Roy, duc d'Orléans, a accordé être dressés pour l'établissement, ordre, police et direction d'un hôpital général en la ville d'Orléans (1692) Malgré, ou plutôt en raison de sa victoire éclatante à la bataille de Cassel (1677), il ne reçut aucun autre commandement militaire et Louis XIV ne fit jamais appel à lui. Bien qu’il se force à lui faire des enfants, cet écart entre les deux personnalités est une sorte de bouffée de fraîcheur. Il est à présent libre de vivre dans la débauche avec ses amants. Pendant une nuit où le Prince aurait tenté de concevoir un enfant, les phrases crues de la Palatine sur la présence des reliques de la sainte Vierge (son seul moyen d’avoir une érection, ce qui est strictement l’inverse de ce qu’on espère d’une relique) l’auraient fait rire. Les relations nétaient pas toujours au beau fixe entre le roi et son frère Philippe, duc dOrléans (1640-1701) appelé « Monsieur » parce que le monarque voyait en lui un possible « détrôneur ». Pendant la nuit de son retour, Philippe d’Orléans s’empiffre pour se calmer. Elle nous vient de Philippe d'Orléans, frère cadet de Louis XIV, né en 1640, qui ne put avoir aucune part aux affaires du royaume. Le rayonnement du Roi Soleil s’affaiblit aussitôt. Le roi est prévenu et est amené à Saint-Cloud le matin même. Il rentre chez lui à Saint-Cloud le soir-même, outré et fâché contre son frère. 1773-1850. Le précepteur développe chez cet enfant vi… Billetterie Weezevent. » aurait-il crié à son frère, » Mon frère, vous allez épouser les os des Saints-Innocents ! » déclara la Palatine à propos de son mari. Comme quoi, l’amour rend bien aveugle…. Même Louis XIV ne s’en fâchera jamais. Avertissez-moi par e-mail des nouveaux commentaires. Initié au Vice Italien (l’ancien nom de l’homosexualité) par un neveu de Mazarin, Philippe Mancini selon les historiens, le jeune prince aurait rapidement trouvé goût aux hommes. Né le 21 septembre 1640 (vendredi) - Saint-Germain-en-Laye, 78551, Yvelines, Île-de-France, France L’exemple du jeune Philippe étant Henri IV, grand amant des femmes… on imagine tout de suite que l’histoire d’amour a viré au cauchemar lorsque le jeune homme a commencé à délaisser sa femme pour coucher avec d’autres. Si la sodomie est à l’époque passible du bûcher, l’homosexualité de Monsieur est à peine dissimulée à la cour. Neuilly, 9 juin 1824. Il s’intéresse particulièrement à l’histoire, la géographie, la philosophie et les sciences. Et ce dernier, en tant que petit présent… lui aurait transmit une maladie intime. Les deux jeunes gens, bien que trop différents, semblent être heureux de se marier… pendant une semaine. Pourtant, quelques semaines avant le mariage, l’on prête à dire que le jeune homme fut enthousiaste à l’idée que ce soit lui qui porte la robe de mariage. Il n’y a aucun doute sur le fait que le Roi Soleil eut aimé son frère. Philippe souffre d’une jalousie maladive envers son épouse. Philippe d’Orléans, frère unique de Louis XIV, nait le 21 septembre 1640, à vingt deux heures au château de Saint Germain, accompagné du canon et d’un Te Deum à Notre Dame. Bien que son frère soit proche de lui, cela n’empêche pas Louis XIV de penser à la Fronde et à la trahison de son oncle. INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE NEWLETTER POUR RECEVOIR CHAQUE SOIR LE MEILLEUR DE, Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir chaque soir le meilleur de Vanity Fair. Roi des Français de 1830 à 1848 sous le nom de Louis-Philippe 1er. Monsieur est un personnage fascinant, toujours tenu dans l’ombre de son illustre frère. Pourtant, ce dernier subit de plein fouet une crise d’apoplexie. La naissance de Philippe, deux ans après celle du Dauphin, semble terroriser Mazarin et Anne d’Autriche qui craignent pour l’avenir des deux frères. Le Chevalier de Lorraine, lui, n’en avait pas grand chose à faire non plus. Il manipule Monsieur et lui extorque ses richesses. Billetterie. Cette relation, dite incestueuse, avec le roi est rapidement cachée par une relation avec Mademoiselle de la Vallière, le dit paravent dont le roi tombe amoureux, laissant Henriette à l’abandon. Il ne pouvait danser comme un homme à cause de ses souliers à talons hauts. Philippe d'Orléans et la Maison de Savoie, Chambéry, Société Savoisienne d'Histoire et d'Archéologie, 2018, 127 p. (ISBN 9-782850-920370) Christian Bouyer, Le Duc d’Orléans, frère de Louis XIV, Pygmalion (ISBN 2-85704-828-9) Philippe Erlanger, Monsieur, frère … Comment ne pas être dans l’ombre de celui qui se prendra un jour pour le Soleil ? Philippe d'orléans en 1717 - régent du Royaume de France pendant la minorité de Louis XV. Changer ), Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. comment pourrais-je coucher avec elle ? Elle se réfugie à Saint-Cloud, loin de Versailles, où elle s’offre tous les divertissements. » diront certains. Passionné par les arts, il est celui qui a permit à Molière de voir le jour. ( Déconnexion /  Louis XIV, par jalousie, lui enlève aussitôt le commandement des troupes. Monsieur est toutefois jaloux. (Philippe Ier Alias Monsieur de BOURBON) Fils de France , 56e comte de Mortain , Dauphin d'Auvergne , Duc de Montpensier , Duc de Nemours , Duc d'Orléans de Chatres et de Valois, Duc d'Anjou . Le Roi était grand et cendré, ou d’un brun clair; il avait l’air mâle et extrêmement bonne mine. Mon Dieu mais quelle horreur ! Alors, à quoi bon demander ? Mais il est pratiquement impossible de passer outre la vie du Prince sans évoquer un détail assez croustillant pour l’époque : Monsieur le frère du Roi est homosexuel. Ce bellâtre, de trois ans plus jeune que le Prince, au visage d’ange et à la beauté incroyable selon les dires, s’avère être un débauché hors normes. His father was Louis XIV's younger brother Philippe I, Duke of Orléans, his mother was Elizabeth Charlotte of the Palatinate. Auteure anonyme d'histoires illisibles Monsieur n’avait pas l’air désagréable, mais il était fort petit, il avait les cheveux noirs comme du jais, les sourcils épais et bruns, de grands yeux bruns… », écrira plus tard la Princesse Palatine, véritable commère de Versailles. Promenade tonique dans le Parc de Saint-Cloud présentée par Pompona la chatte précieuse Les "people" au temps de Louis XIV . Louis XIII est particulièrement heureux, d’autant que son premier enfant Louis hurle chaque fois qu’ils se voient. In 1661, Philippe also received the dukedoms of Valois and Chartres. » Une femme ? Anne d’Autriche, se rendant dans la chambre de son deuxième fils, l’aurait pris dans ses bras. Veja mais ideias sobre Luís xiv, Realeza e America espanhola. Le ménage n’est pas heureux. Cela ne l’empêchera pas de prendre parti lorsque son frère voudra organiser le mariage de sa bâtarde légitimée avec son fils. Dès 1671, Philippe d’Orléans convole en secondes noces, avec une femme des plus étonnantes : Élisabeth-Charlotte de Bavière, plus connue sous le nom de Princesse Palatine, remarquée et remarquable pour son franc-parler. Elle est carrée, rougie par le soleil, un peu ronde, pas à la mode française, étrangement vêtue pour un homme féru des dernières tendances de Versailles. Le repos de Monsieur fut troublé en 1793 lorsque la chapelle fut profanée. portrait de léop ||| portrait - multi-figure. Frère cadet du Roi Soleil, stratège et personnalité pour sa sexualité publique, le Prince de France est, pour la plupart, connu comme étant la grande folle du siècle de Louis XIV. Après la naissance de ses trois enfants, c’est la Palatine elle-même qui fermera sa porte à Philippe d’Orléans. Assurément il dansait bien, mais à la manière des femmes. On prétend que le Chevalier de Lorraine l’aurait empoisonnée, mais le Prince n’en est pas très attristé. » C’est l’alliance entre une libellule et un marcassin. Français : Philippe de France, duc d'Orléans (September 21, 1640 – June 8, 1701), dit Monsieur, est le frère de Louis XIV. « Il y a jamais eu de frères plus différents que le feu Roi et Monsieur : cependant, ils s’aimaient beaucoup. Louis XIV s’en voudra jusqu’à la fin de ses jours et sera meurtri par la mort de son frère cadet. Il aime la musique, le théâtre, la culture mais aussi les hommes. Il reste toutefois un père absent, bien trop occupé à soigner l’étiquette qu’à s’occuper de ses enfants, ce qui était normal pour l’époque. Philippe d’Orléans est, sans aucun doute, l’un des personnages des plus fascinants du règne de Louis XIV. When Philippe's uncle Gaston died in February 1660, the Duchy of Orléans reverted to the crown, as he had no surviving male issue. Elle n’aime pas la situation mais est contrainte de vivre de cette façon. En effet, après des années sans donner d’enfant au roi, Anne d’Autriche met au monde deux fils. Les bouderies de Monsieur font lâcher prise à Henriette qui contracte une maladie pendant le retour du Chevalier. Sa naissance n’était pas vraiment prévue par ses parents. Personne ne le sait vraiment, mais le Prince l’aimait. Le but est déjà bien simple, satisfaire le Petit Monsieur. Philippe de France, fils de France, duc d'Anjouà sa naissance puis duc d'Orléansen 1660, appelé aussi Philippe d’Orléans, né le 21 septembre1640à Saint-Germain-en-Layeet mort le 9juin1701au château de Saint-Cloud, est un princede la famille royale française, fils … monsieur Fagon, mon frère est mort ? Changer ). » Oh ! Pour les bals et les soirées, Monsieur n’hésite d’ailleurs pas à se présenter habillé en femme. Ce dernier, jaloux du pouvoir du roi, participa à de diverses rébellions contre son frère, devenant l’un de ses plus grands ennemis. ». On raconte que c’est avec un certain Philippe Mancini, un neveu du Cardinal Mazarin, que Philippe d’Orléans aurait découvert le « vice italien » – c’est le terme alors employé, même si la Princesse Palatine lui préfère le qualificatif de « mal français. Sa cousine germaine, la Grande Mademoiselle, raconte d’ailleurs l’une de ces fêtes : « Quand j’arrivais au Louvre, Monsieur était habillé en fille, avec des cheveux blonds ; la Reine me disait qu’il me ressemblait. Il était le fils de Philippe de France (frère cadet de Lois XIV) et de la Prince Palatine Charlotte-Elisabeth de Bavière. La libellule étant Philippe d’Orléans, et le marcassin étant Liselotte. Il avait énormément voulu un héritier mâle pour pouvoir assurer une possible descendance à la maison d’Orléans. Il ne montait d’ailleurs à cheval que par obligation, sur le champ de bataille où il savait malgré tout s’illustrer par sa bravoure. Le 30 Juin 1670, c’est la libération du Prince. Surtout quand il s’habillait en fille, comme il l’affectionnait dès la plus tendre enfance, pratique encouragée dit-on par Mazarin pour l’éloigner des tentations du pouvoir. Biographie. » Tandis que le roi aimait la chasse, la musique et la comédie, mon époux n’aimait que le jeu, la table et la parure. Pour cette époque, cette pratique est bannie par l’Eglise, étant même condamnable à la peine capitale. Le petit Monsieur ne reçoit pas tout à fait la même éducation que son aîné. Il se tient pour responsable de la mort de son frère unique. Philippe étant le premier dans l’ordre de succession… ça ne devait pas être facile tous les jours. Philippe d’Orléans dit Monsieur, frère cadet de Louis-Dieudonné dit Louis XIV, avait alors la cinquantaine. «  aurait-il murmuré à un de ses favoris en voyant sa future épouse pour la première fois. C’est à ce moment fatidique que la Princesse Palatine et Philippe d’Orléans s’entendent parfaitement bien. La Palatine est complètement opposée à ce mariage, en allant même jusqu’à insulter la jeune épouse de son fils. in-8. C'est à regret que je quitte Philippe d'Orléans, Monsieur, frère de Louis XIV. Lorsque la jeune Henriette découvre les passions homosexuelles et les amants de son maris, chose qu’elle avait déjà lu dans les lettres de Louis XIV, elle tombe de haut face à une telle débauche. Monsieur, frère de Louis XIV, par Philippe Erlanger, Le Duc d’Orléans, frère de Louis XIV, par Christian Bouyer, Madame Palatine, par Dirk Van der Cruysse, Eugénie, une étudiante simplette passionnée d'histoire et amoureuse du siècle des lumières Il est victorieux et fier lorsqu’il retourne à Paris pour célébrer la victoire de son armée. ( Déconnexion /  Henriette d'Angleterre a été la première épouse de Monsieur Madame de Lafayette, chantre d’Henriette d’Angleterre, la première épouse de Monsieur, noircit elle aussi le portrait en parant son amie de toutes les vertus. À la mort de ce dernier en 1660, il reprend le titre initial de « Monsieur » et devient, à 20 ans, chef de la maison d’Orléans. » Eh bien ! Autre curiosité : on habille, plus longtemps que de coutume, Philippe en fille. Il s’agit de Philippe d’Orléans (on vise dans l’originalité), né en 1674 et mort en 1723, qui succédera à Louis XIV le temps que le jeune Louis XV atteigne l’âge de treize ans. Certains diront qu’ainsi le Cardinal Mazarin et Anne d’Autriche voulaient le rendre efféminé, pour qu’il ne soit jamais attiré par le pouvoir. « C’est le plus joli couple du monde que ce prince et cette princesse », s’enthousiasme même Mme de Sablé. « Il se divertissait en la compagnie des dames : mais il paraissait, à son procédé, avoir dans le cœur tant d’innocence à leur égard, que les plus dangereuses par leurs charmes vivaient avec lui, et lui avec elles, aussi modestement que s’il eût été lui-même une dame », écrit ainsi Françoise de Motteville. MONSIEUR, frère du Roi, avait un goût très vif pour la toilette; c'est lui qui, à la Cour comme à la ville, donnait le ton, et quand Philippe d'Orléans adoptait quelque nouveau détail de costume, on était certain que le jour même il avait des imitateurs par dizaines. En 1661, il se marie à Henriette d’Angleterre, fille du roi Charles Ier d’Angleterre, longtemps éprise de Louis XIV avec lequel elle eut vraisemblablement une liaison mais qui dut se contenter de son cadet. On aime parfois les grandes lignes de l’histoire, mais c’est parfois en fouillant un peu dans les combles de certains chapitres que l’on tombe sur des perles intéressantes. De toutes nos souveraines, elle est sans doute la plus aimante et la plus modernedes mères. En tant que frère de monarque et héritier présomptif au trône de France, Philippe d’Orléans accomplit tout de même scrupuleusement son devoir dynastique. Il surveille l’étiquette, il surveille Versailles. Fils de France, duc d'Anjou (1640-1661), de Chartres, de Valois, de Nemours et de Montpensier, prince de Joinville. C’est avec son « compagnon de jeu », l’abbé de Choissy, qu’il laisse rapidement libre cours à son goût pour le travestissement. Il faut savoir que Louis XIII avait déjà un frère, Gaston d’Orléans. » d’après les mémoires de Saint Simon, tome 3, chapitre IX. – Oui, sire, répondit-il, nul remède n’a pu, agir. Toute son enfance, il sera le « petit Monsieur », appelé ainsi pour le distinguer de son oncle Gaston de France, alors nommé « grand Monsieur ». » Malgré tout, ce couple discordant et original finit par s’apprécier et par s’amuser ensemble. Sensuivit une dispute l… Elle reste avec lui tout la nuit, même si Monsieur lui demande de sortir. Rien qu’en cela, Philippe d’Orléans mériterait une bien meilleure réputation dans l’Histoire. Régente, elle donne à ses deux fils une éducation très différente de celle que reçoivent les autres rejetons des grandes familles. Son réconfort se situe auprès du Chevalier de Lorraine, mais il n’hésite pas à faire des bouderies à son Henriette pour lui faire comprendre son désaccord. Philippe de France, duc d'Orléans, "Monsieur Frère du Roi" (1640-1701) (en rose), peut-être Armand de Gramont à droite. Le cœur de Monsieur fut placé dans la chapelle Sainte-Anne, celle-ci renfermant d’autres cœurs de rois de France. Monsieur Philippe I, Duke of Orléans (21 September 1640 – 9 June 1701) was the younger son of Louis XIII of France and his wife, Anne of Austria.His older brother was the "Sun King", Louis XIV.Styled Duke of Anjou from birth, Philippe became Duke of Orléans upon the death of his uncle Gaston in 1660. Philippe d’Orléans aime son beau favori qui ne lui rend rien. Pourtant, il ne faudra pas longtemps à Philippe pour apprécier sa nouvelle épouse. On l’imagine déjà crier que la robe choisie par la Palatine n’est  » pas moderne  » ! C’est dans cette demeure qu’elle trouve mystérieusement la mort en 1670, alors qu’elle n’a que 26 ans, après avoir bu une tasse de chicorée. L’on prête à croire que Philippe se serait fortement attaché à la Palatine de par sa simplicité et sa façon de parler. Amoureuse de la mode de l'ancien temps C’est cadeau ! C’est un garçon manqué aux manières assez déplacées et avec un franc parler assez particulier pour la cour de Versailles, bien différent du langage rafiné du Prince. Le Dauphin est bien vivant, mais à quoi bon avoir un deuxième fils ? Né deux ans après son frère Louis-Dieudonné, futur Louis XIV, Philippe ne trouvera jamais sa place au côté de cet enfant chéri destiné un jour à régner. Pas de temps à perdre pour Louis XIV et Anne d’Autriche. Monsieur a l’une des plus grandes richesses de France, il ne lui est donc pas impossible de donner de l’argent à qui le demande. Perdre un être cher fait perdre une grande partie de soi, en particulier lorsque c’est avec cet être cher que votre enfance a été partagée. Fils de Monsieur, frère de Louis XIV, et de la princesse Palatine, Philippe d’Orléans est d’abord titré duc de Chartres. Les deux garçons ne se ressemblent d’ailleurs en rien. Mazarin et Anne d’Autriche ne se doutaient pas que la rivalité entre les deux frères allait tout de même se manifester d’une autre façon. Il est vrai que la Palatine impressionne. Pendant ce temps, à la cour, les rumeurs vont bon train : on suppose un empoisonnement, dans lequel pourrait être impliqué Monsieur. LOUIS-PHILIPPE D’ORLÉANS. Le prince est un grand stratège, extrêmement attiré par la guerre, chose qui déplaît au roi qui s’en méfie beaucoup. Henriette d’Angleterre décède dans des conditions étranges. C’est la première fois que Philippe d’Orléans tient tête au roi. ( Déconnexion /  On ne connait pas grand chose sur les liens qu’entretenait le Prince avec ses enfants. Il surveille tout, dans l’ombre de son frère. La Palatine eut pour peur de partir au couvent et était bien trop occupée à chercher une alternative. Anne d’Autriche, épouse irréfléchie et peu compréhensive avec Louis XIII, vit ses maternités tardives comme une transformation personnelle. Madame est morte ! « Madame se meurt ! Noble Ranks 17th Century Fashion Prince School Portraits French School French History Old Frames Art Graphique Historical Clothing. Mais malgré ses nombreuses tentatives auprès de Louis XIV afin d’annuler son mariage, Philippe n’échappe pas à la règle. Philippe de Lorraine, dit le « Chevalier de Lorraine », né en 1643 et mort le 7 décembre 1702, fils cadet d' Henri de Lorraine, comte d'Harcourt et de Marguerite Philippe du Cambout, est un gentilhomme français, favori et mignon du duc d'Orléans, Monsieur, frère du roi Louis XIV.