L'équipe du studio responsable du Livre de la jungle doit achever le film. C'est principalement à partir des voix originales que les personnalités des personnages sont façonnées[36]. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Maltin considère que le film se rattrape aussi avec un excellent travail de conception des personnages démontrant l'essence de l'animation[57]. Whitley indique que le scénario avec un enfant seul dans la nature est très prisé par les Occidentaux, par exemple Tarzan ou Le Jardin secret de Frances Hodgson Burnett[132]. Solo A Star Wars Story sur TF1 : pourquoi le film a-t-il été un échec cuisant ? Ils décident de repartir dans la jungle, contents que Mowgli ait la possibilité d'être heureux parmi les siens, tel un enfant sauvage néanmoins. Ils associent la chanson Il en faut peu pour être heureux à un éloge de la « culture intermédiaire[74] ». Ils prennent la décision de chercher une voix pour orienter et peut-être corriger le personnage[84]. La scène où Baloo inculque à Mowgli ses préceptes dans la vie en chanson est une technique régulièrement utilisée par le studio Disney pour raconter de manière non visuelle, graphique, des histoires parfois complexes[74]. 239 abonnés Peet décide de suivre au plus près le ton sinistre, sombre et dramatique du livre de Kipling qui a pour sujet les luttes entre humains et animaux[17]. La première des cinq chansons écrites par les frères Sherman doit soutenir la scène du kidnapping de Mowgli par les singes et, à la demande de Walt Disney, de « Disneyifier » la musique ; les deux compositeurs la transforment en une version swing avec un roi du Swing et une bande de singes digne d'un Dixieland[54]. Le personnage, qui ne devait apparaître que dans une seule scène, a été repris pour une seconde[34]. De nombreux auteurs rappellent que Le Livre de la jungle est le dernier long métrage d'animation auquel participe Walt Disney, chacun avec ses mots. Kipling avait auparavant vécu pendant plus de six ans en Inde, d'où est puisée l'inspiration de la plupart de ses nouvelles. Pinsky ajoute qu'aucun enfant ne songera à une dimension raciale en voyant le personnage du Roi Louie[143]. je n'ai pas réussi à le voir autrement, effectivement : les échanges des éléphants militaires, le rapport problématique à l'altérité et à l'étranger, Baloo l'ours au discours anti-consommation (anti-capitaliste ?) Les résultats du film le classent sixième dans le classement de Variety[101]. Louie rappelle aussi un point de scénario repris du Second livre de la jungle dans lequel des bijoux et de l'or seraient cachés sous les ruines et où un villageois braconnier demande à Mowgli de le conduire pour y dérober les trésors[11],[17]. Recrutement | Finalement, le jeune Mowgli traverse une jungle dense sans encombre et l'action est totalement transformée[48]. Et on retrouve leurs interprètes respectifs dans la VF de Robin des Bois. Pour Pierre Lambert, avec la sortie du film et la mort de Walt Disney, « l'Âge d'or de l'animation Disney » prend fin [34]. On la retrouve par exemple dans Mélodie du Sud (1946)[74]. La seule chanson de Gilkyson conservée dans la version finale est Il en faut peu pour être heureux tandis que Disney demande aux frères Sherman d'écrire de nouvelles chansons[9],[34]. Cette idée n’a malheureusement pas pu aboutir. Pinsky trouve une autre référence à la Bible quand Bagheera console Mowgli, citant Jésus parlant à Jean (Évangile selon Jean 15:13)[98] : « Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis. En parallèle des travaux de Peet, Walt Disney confie la composition de la musique à Terry Gilkyson[9],[15]. Description du produit. Le personnage de Mowgli est un enfant différent de ceux des précédentes productions de Disney, il est acteur et non suiveur ou adjuvant[64]. tourné en ridicule, etc. Marc Pinsky cite Roy Edward Disney, neveu de Walt, dans une interview sur le DVD du film Le Livre de la jungle 2 (2003) : « Parce qu'il était présent presque jusqu'à la fin. La conception des personnages est principalement confiée à Ken Anderson qui développe un style plus brisé que les animaux plus ronds de Dumbo (1941)[22]. Tous publics. De plus, Peet et Disney ne sont pas d'accord sur la voix de Bagheera[19]. Pour découvrir d'autres films : Jeff Kurtti considère que le succès du film est dû à la combinaison gagnante de personnages captivants, d'humour, de sentiments et de musique qui en font l'un des films d'animation de Disney les plus appréciés[125]. Confiant avec la bonne prestation de Harris, Jimmy Johnson, président de Disneyland Records, propose que Louis Prima donne sa voix au Roi Louie[60]. Dans les années 1980, avec l'émergence du support vidéo, le planning Disney évolue vers un système de ressorties régulières programmées sur de courtes fenêtres espacées de périodes de pénurie artificielle, la ressortie permettant de combler le manque[109]. Il est conçu par le studio comme un jeune enfant déterminé, au point de réussir à survivre dans la jungle, mais qui se lie d'amitié trop facilement et n'arrive pas à savoir à quelle espèce il appartient[64]. D'après Wolfgang Reitherman, il est initialement conçu en prenant pour modèle l'acteur Wallace Beery[70]. Les Sherman connaissent le livre original et l'adaptation Le Livre de la jungle de 1942, mais Walt Disney leur conseille d'oublier ces versions assez sombres pour des choses plus joyeuses, plus légères, avec la touche Disney[53],[54]. Harris est choisi par Walt Disney pour donner sa voix à l'ours Baloo après l'avoir entendu lors d'un gala caritatif à Palm Springs[21]. Les meilleurs films Animation, Graphiquement les éléphants reprennent les travaux d'Heinrich Kley déjà utilisés comme support pour Dumbo (1941) et la séquence Danse des heures de Fantasia (1940)[77]. Date de sortie DVD 17/02/2014 . Interview des frères Sherman réalisée en 1990 et éditée sur la bande originale du film en 1997. Durant leur sommeil, un python affamé, nommé Kaa surgit, hypnotise Mowgli et l'enserre dans ses anneaux. Sauf mention contraire, les informations proviennent des sources suivantes : Leonard Maltin[1], John Grant[2], Pierre Lambert[3] et IMDb[4]. Sorti en 1967, il est inspiré du livre du même nom de Rudyard Kipling, paru en 1894. Les autres éléphants sont presque tous anonymes à part le lieutenant à la chevelure non conforme, Bugler le clairon, Slob le plus gourmand et le plus débraillé[65]. Disney sortira le nouveau remake sur la base du produit le plus célèbre de Rudyard Kipling Le Livre de la jungle. Une scène du spectacle Fantasmic!, dans la version de Disneyland en Californie débuté en 1992[186], comporte les animaux du film Le Livre de la jungle dont le serpent Kaa. A voir au moins une fois. Miller et Rode écrivent que Le Livre de la Jungle, principalement en raison du texte original de Kipling, est un conte initiatique occidental, une histoire de rite de passage, rappelant Romulus et Rémus avec les loups[149],[150] ou la relation Prince Hal - Falstaff dans Henri IV de Shakespeare pour la relation entre Mowgli et Shere Khan[99],[149]. Sa suite est bien meilleur.2/5. Thomas et Johnston ajoutent que c'est essentiellement l'histoire de la panthère Bagheera et de déboires avec le jeune Mowgli sur le chemin de retour au village des hommes[46]. », « pour que le public parte de bonne humeur, « bougent sur scène comme les singes de la scène du film, Walt Disney Presents the Story and Songs of The Jungle Book, Songs from Walt Disney’s The Jungle Book and other Jungle Favorites, Songs from The Jungle Book and Other Jungle Favorites, The Jungle Book : A Lesson in Accepting Change, « I don't know, fellows, I guess I'm getting too old for animation », Commentaire audio de « Le Livre de la jungle », disponible sur le premier DVD de l'édition collector du film, Mouse Under Glass - Secrets of Disney Animation & Theme parks. Grant ajoute en 1993 que le studio a fait machine arrière dans ces dernières productions (à l'époque) hormis quelques exceptions comme Ratigan dans Basil, détective privé (1989) basé sur Vincent Price[2]. Malgré les critiques, Le Livre de la jungle est un succès commercial et sert de base à de nombreux produits dérivés. • Par Wolfgang Reitherman, Walt Disney. Des milliers de livres avec la livraison chez vous en 1 jour ou en magasin avec -5% de réduction. Watts donne le film en exemple du « style Disney[126] ». Leonard Maltin, ainsi que Thomas et Johnston évoquent une difficulté pour le public adulte de faire abstraction des acteurs[57],[58]. Peet pense que le retour au village doit être à la fin du film et, à la suite de suggestions qui lui sont faites, il crée deux nouveaux personnages : la jeune fille nommée Shanti dont Mowgli tombe amoureux, seule raison valable selon les animateurs pour qu'il quitte la jungle, et l'orang-outan, le roi des singes, le Roi Louie[17]. Whitley note que le film est beaucoup plus ludique que le livre plus philosophique de Kipling[132]. La nuit venue, Bagheera explique à Baloo que la jungle ne sera jamais sûre pour Mowgli tant que Shere Khan sera présent. Le Livre de la jungle et Mélodie du Sud ont tous deux été ressortis plusieurs fois au cinéma durant ce que Miller et Rode nomment l'ère post-Seconde Guerre mondiale et pré-vidéo[165]. Trois rejoignent Clemmons et entament le travail de compléter les scènes, ajoutant les gags[23],[24]. Allan détaille les accents rencontrés qui vont de l'anglais parfait de George Sanders en Shere Khan, à celui de Liverpool des vautours ou l'américain de Phil Harris[44]. Whitley poursuit en écrivant que le film répond à la demande du public de pouvoir s'identifier aux animaux, un effet miroir du désir de l'homme d'être à l'unisson avec la nature[147]. Parus en 1894 et en 1895, Le Livre de la jungle et Le Second Livre de la jungle constituent probablement son œuvre la plus célèbre. Après son arrivée au village des hommes, Mowgli se voyait en effet contraint de retourner dans la jungle par un chasseur qui voulait trouver et tuer Shere Khan. En dehors de la chanson Il en faut peu pour être heureux, écrite par Terry Gilkyson, toutes les autres chansons ont été composées par les frères Sherman[6]. Construisons les personnages. J'avoue m'avoir ennuyé devant ce classique de Disney. Publicité | Pour lui, la qualité technique est présente dans le film, mais l'émotion semble absente, tout le contraire de La Belle au bois dormant (1959)[92]. Elle est « trop proche de l'œuvre de Kipling, morose, déprimante, effrayante, mystérieuse avec plein de vilaines choses arrivant à un enfant[19] ». Bande-annonce VHS : La course au jouet (1996) (la bande-annonce cinéma modifiée pour la sortie en vidéo) Voix-off : à venir ! Forrest Gump sur 6ter : pourquoi la suite n'a-t-elle jamais vu le jour ? que le public ne parviendra pas à s'identifier à Mowgli, que le méchant fait trop cliché mais que les acteurs peuvent sauver le film[27]. Baloo ne doit à l'origine faire qu'une brève apparition dans le film mais l'animateur Ollie Johnston responsable du personnage considère le travail de doublage de Phil Harris si fascinant qu'il développe le personnage[68]. Pour le magazine, ce film est la plus plaisante façon de se remémorer Walt Disney[57]. Les productions cinématographiques Disney des années 1960 sont un commerce rentable avec de nombreux films en prise de vue réelle[115] et occasionnellement des films d'animation impressionnants et agréables[116]. Ça reste un bon film d'animation, mais pas le meilleur. Mowgli se comporte avec les animaux comme avec d'énormes peluches[146]. Milt Kahl est l'animateur qui se charge de Shere Khan[35],[92],[93] tandis que Bill Peet conçoit le personnage comme physiquement fort, agile et doué mais sans être mauvais garçon[35]. Le magazine Time, à l'enthousiasme souvent réservé vis-à-vis des projets de Disney, écrit que le film n'a que peu à voir avec le livre de Kipling mais que le résultat est très agréable en raison des animaux présentés sans entrave et l'habilité de Disney à être enfantin sans être puéril[57]. Pour Mowgli, le premier acteur choisi est David Bailey mais sa voix mue durant la production et perd ainsi l'innocence recherchée par les producteurs[22]. La Sortie de Projo : Le Livre de la Jungle (Jon Favreau, 2016) Détails et infos sur www.cloneweb.net Le Livre de la jungle est donc le dernier film supervisé par Walt Disney avant sa mort, le 15 décembre 1966[168],[128]. Ils sont définitivement associés aux chansons qu’ils chantent. Le choix de cette scène effectué, une partie des animateurs s'attèle à dessiner le serpent plus précisément et se confronte à plusieurs points difficiles[83]. Le Livre de la jungle, un classique pour tous les âges. Bagheera et Baloo se mêlent à la danse pour sauver Mowgli et s'ensuit un chaos qui s'achève avec la destruction du palais des singes. La date de sortie du projet est déjà connu - il est le 15 Avril, 2016. Il subit l'ablation d'un de ses poumons mais meurt six semaines plus tard au Saint Joseph's Hospital situé juste de l'autre côté de la Buena Vista Street, la rue séparant l'hôpital des Studios Disney[36]. Le personnage conçu par Disney est un orang-outan au ventre rebondi et un chef motivé par l'ambition de devenir un homme, ce qui passe, selon lui, par la maîtrise du feu, dont il est persuadé que Mowgli connaît le secret[68]. Dans la tradition Disney, les animaux présentés du point de vue humain doivent être réalistes, c'est le cas de La Belle et le Clochard (1955), Les 101 Dalmatiens (1961) et du Livre de la jungle[56]. D'après Thomas et Johnston, l'utilisation de Sterling Holloway a permis de transformer une scène de rencontre avec un personnage mineur en une scène de plus en plus drôle[87]. Les loups fonctionnent presque démocratiquement, un aspect de la communauté apprécié par Disney[142]. Cette série ne fait que reprendre le personnage de Baloo et quelques personnages comme le Roi Louie et Shere Khan en les transposant dans un univers anthropomorphe. En raison des multiples éditions, la bande originale est présentée dans la section sur les produits dérivés. Pour Allan, le film, par sa succession de gags et aussi sa réutilisation du fond littéraire européen, est un retour aux sources pour le studio, le dernier élément qui ferme la boucle[134]. Film réalisé par Jon Favreau. "Le Nouveau Magazine Littéraire En 1971, Peter Keller apprend qu'il n'est pas admis à l'université de droit de Columbia. De mon côté ce n'est pas mon préféré, je trouve qu'il ne s'y passe pas grand chose, et Mowgli est assez agaçant. Cette scène est devenue un mystère qui explique bien le long chemin avant le film final[47]. Une tempête approche tandis que Mowgli rencontre un groupe de vautours malicieux qui s’efforcent de lier amitié avec l'enfant, arguant qu'ils sont tous des bannis et que tout le monde doit avoir des amis. Les meilleurs films de l'année 1967, Après Le livre de la jungle en 2016, La belle et la bête en 2017 et tout récemment Aladdin, la firme américaine mise désormais sur Mulan pour partir à la conquête du box-office mondial. Reitherman préfère ne pas l'inclure pour ne pas ralentir le film[88]. Shere Khan surgit, disperse les vautours et fait face à Mowgli. Pierre Lambert considère que les quatre vautours animés par Eric Larson[34] sont les proches cousins des corbeaux créés par Ward Kimball pour Dumbo (1941)[97]. À la demande de Walt Disney, les animateurs évitent de créer un nouveau tigre menaçant[76],[96], un méchant comme le studio avait toujours fait auparavant, grognant et bavant[96]. La dernière modification de cette page a été faite le 10 novembre 2020 à 10:18. Certains décors comme la jungle éclairée par la lune rappellent la palette de couleurs de Paul Gauguin, le style de Gustave Doré[43] ou du Douanier Rousseau[44],[45]. C'est un jeune garçon tenace âgé de 7 à 12 ans, un jeune Tarzan s'il parvient à survivre[46]. Enthousiaste, ce dernier se fait accompagner à ses frais par son orchestre[60]. Cet épicurien promet de prendre soin de Mowgli et de ne pas l'emmener dans un village humain, ce qui réjouit l'enfant. Mais comme le petit d'homme a été élevé par des loups et non des humains, il ne connait pas ce secret. En 1991, Le Livre de la jungle est édité sur support VHS aux États-Unis dans la collection Walt Disney Classics et, à nouveau en 1997, pour le 30e anniversaire du film dans la collection Walt Disney Masterpiece[110]. Peet intègre aussi les personnages du chasseur Buldeo et du busard Ishtar[18]. Walt Disney est persuadé que l'histoire se doit d'être simple et que les personnages conduisent l'histoire. Avec Neel Sethi, Lambert Wilson, Leila Bekhti. Ce dernier, tout en dansant et chantant, propose un marché à l'enfant : si ce dernier consent à lui apprendre le secret du feu détenu par les hommes, il promet à Mowgli de le laisser rester dans la jungle. Disney a décidé de ressortir trois de ses classiques 16-bits : Aladdin, Le Roi Lion et Le livre de la Jungle sur Steam. Harris contacte Prima pour une audition. Les éléphants ne sont pas en reste et la plupart refusent de charger l'enfant[123]. Le développement du personnage de Baloo avec Phil Harris permet de résoudre les problèmes rencontrés avec Bagheera[59], comme le manque d'émotion avec Mowgli[46], et de poursuivre la production. Grant considère l'animation de Bagheera comme brillante. Pour Robert Tienman, le trio Mowgli, Baloo et Bagheera est l'utilisation d'un schéma classique du genre cinématographique, la relation entre trois amis, à l'instar de Mickey Mouse, Donald Duck et Dingo ou Bambi, Panpan et Fleur dans Bambi (1942)[73].