Olivier Razemon (l’actu sur Twitter, des nouvelles du blog sur Facebook et de surprenants pictogrammes sur Instagram). Idem pour les personnes sortant de leur immeuble ou de leur pavillon. OR. Pour autant, l’usage n’est pas intensif. Et comment fait-on en trottinette pour transporter son armoire normande, ses 10 pack d’eau et supporter les 250 jours de pluie annuelle ? Je ne « commande pas le déplacement des autres », je donne mon opinion et plaide pour un changement normatif. J’en ai acheté une.. et je le regrette déjà. Comme vous, dès le début je me suis assuré (d’ailleurs, pas facile de trouver une assurance dédiée il y a 1 an). Quelle aberration de mettre ces trottinettes polluantes sur le même plan écologique que les vélos. Je trouve cela injuste car quand c’est son matériel, on fait attention à tout, comme on le fait en voiture ou encore en moto, que je possède aussi…, De surcroît on en fait tout un plat à longueur de journée, mais tout le restes respecte le code de la route 365 jours par an et H24 ? Powered by Create your own unique website with customizable templates. Premier constat, 42% des utilisateurs sont des touristes ou visiteurs, venus de l’étranger (33%) ou de France (9%). Oui et il pleut assez souvent, aujourd’hui j’ai d’ailleurs marché 30 minutes sous la pluie nous n’étions pas nombreux…continuez à vous marrer des gens qui invoquent ces cas particuliers mais qui concernent finalement énormément de monde. Vous pourrez également modifier vos préférences à tout moment en cliquant sur le lien "Paramètres des cookies" en bas de page de ce site. Cette théorie de l’espace public vampirisée par le privé qui produirait ainsi un bénéfice énorme au détriment du public. Bref, au lieu d’apaiser la ville en ralentissant les déplacements, ces gadgets électriques ne font qu’accroître le stress ambiant. Cherchez l’erreur…. Bref, le mot d’ordre, être le plus visible possible. L’article omet de mentionner un aspect essentiel de ce nouveau phénomène qu’est la trottinette en disposition soi disant libre, c’est l’exploitation de l’espace public à des fins de profit privé. par contre, une appartenance sociale, ça se traduit bien souvent par un look et un comportement, d’aucuns diraient un « habitus ». Je peux vous dire que je trouve cet argument intellectuellement tout aussi pitoyable que vous le mien. Les villes n’y gagnent rien ! Très bon article, tout est dit. Si vous souhaitez vous aussi profiter des plaisirs de rouler en trottinette, laissez-vous guider par SuperTrottinette. Mobilité douce mon C.. ! C’est chose faite avec une enquête quantitative de la société de conseil 6T, effectuée en avril auprès de plus de 4300 « trottinettistes » à Paris, Lyon et Marseille. J’ai acheté ma trottinette (Xiaomi M365), à l’origine pour aller manger le midi, après la fermeture du restaurant de mon entreprise, car j’ai des problèmes aux pieds (j’ai la carte CMI). [...], [...] - Question 2 : quel acteur détient l'avantage concurrentiel le plus décisif, défendable et durable dans l'industrie de la trottinette ? Vous ne faites que parler de la location. Cela permettra peut-être aussi ( ne rêvons pas trop cependant ) à une partie de nos concitoyens de relativiser le sentiment de dangerosité et d’indélicatesse attribué à une population dont je fais partie : les chasseurs . Par passager et par kilomètre parcouru, le coût écologique d’une trottinette en libre-service s'éléverait à 202g de CO2 émis soit beaucoup plus … La durée de vie effective des trottinettes électriques en location (en moyenne; en comptant les dégradations, vols etc..) est de 3 mois. Au passage, on est en train d’assister beaucoup plus vite que pour le vélo, à la disparition de la trott version mécanique, à la mode depuis 7-10 ans avant la version électrique. Ce moteur ajouterait 1,5kg au poids de la trottinette (passant de 3,5 kg à 5 kg). En revanche, l’énorme SUV Audi, BMW ou Porsche, immatriculé 75 se porte bien lui…, Jean Claude Grange > je ne comprends pas le niveau de haine qu’on voue aux trottinettes. Par ailleurs, ne connaissant pas la bête personnellement, je serais curieux de vous poser une question : quelle est la durée de vie de votre engin. La e trottinette n’existant pas à l’époque, ils avaient à disposition toute sortes de mobilités,surtout des gyroscopes et des voiturettes. Il … Les plus accros sont aussi des early-adopters : des hommes, abonnés à un service depuis les premiers jours. Merci, Bonsoir, j’ai lu votre commentaire (en retard) en surfant sur le Web et je voulais vous dire que je suis d’accord à 200% avec vous, les lois qui viennent de sortir c’est du grand n’importe quoi, ce qui confirme que ce qui font les lois vivent dans un autre monde ! [Projet Trottinette Electrique] [Sophie Richet - Sébastien Péré] II. On interdit au motif que c’est nocif et inutile, c’est tout. @erikantoine vous jouez sur les mots en parlant d’électricité polluante : le CO2 n’est pas considéré comme un polluant, pourtant c’est le principal responsable du réchauffement climatique… Or, en France, la contribution de l’électricité à l’émission de gaz à effet de serre, étant assez faible, remplacer (massivement) les moteurs thermiques par des moteurs électriques aurait un effet (notable) bénéfique sur l’environnement. Le terme "logistique" a été emprunté au domaine militaire et concerne la gestion des flux d'approvisionnement, de stockage et du transport des biens. Un panneau solaire photovoltaïque produit de l'énergie électrique à partir de l'énergie lumineuse reçue. @tilleul C’est marrant votre personnage qui prête à se ranger du coté des cyclistes et piétons et qui qualifie la plupart d’entre nous d’intégristes ou équivalent. Les trottinettes répondent à un besoin de déplacement léger miniaturisé et motorisé. Le visiteur veut du quai de scène pour déambuler qu’il en soit ainsi. 4:23. ça reste bien moins dangereux, moins polluant, moins encombrant, moins envahissant, moins bruyant, que la voiture ! Et les plombiers? Sachez aussi que je suis né, j’ai vécu et travaillé à Paris pendant des années et même en camion. Ce qui attire le plus mon attention, c’est ce haut pourcentage de touristes qui utilise ce moyen. Y compris les touristes. Par ailleurs, autour du trajet « non-polluant » du bobo branché qui prend sa trottinette se déploient tout un tas d’activités (appli, juicers qui rechargent chez eux, ou au groupe électrogène les trott’…) qui ont une contrepartie énergétique bien matérielle et en partie polluante ou, comme vous le dites, facteur de réchauffement climatique… tout un tas de choses que vous n’aurez pas avec l’achat et l’utilisation d’une trott’ mécanique, qui vous rendra les mêmes services, moyennant un peu plus d’effort physique. Si le transfert s’est effectué dans le sens trott’ méca vers trott’ élec en grande partie, on voit qu’on est simplement dans des variations au hasard des lubies des inventeurs et des commerciaux, qui n’a rien à voir avec une tendance écolo. 76% de croissance du marché de la trottinette électrique entre 2018 et 2019 Aperçu du marché des trottinettes électriques partagées Avant la crise du covid-19, Boston Consulting Group estimait dans une étude que le marché mondial pourrait atteindre 40 à 50 milliards de dollars d’ici 2025. Cette étude repose essentiellement sur une enquête quantitative auprès d’usagers de trottinettes électriques en free-floating.L’enquête quantitative a permis de recueillir un total de 4 382 réponses d’usagers de trottinettes électriques en free-floating.En complément de l’approche quantitative, une série de 21 entretiens semi-directifs avec des usagers de Lime a été réalisé. Au contraire des objets que l’on possède. [...], [...] MMS doit donc s'affranchir de ce partenariat, soit produire lui-même (comme JD Corp, dans un pays bénéficiant d'un fort avantage en termes de coût de la main d'œuvre), soit faire sous traiter avec un partenaire avec qui des clauses de non concurrence soient effectivement établies et respectées. Il faudrait juste trouver des moyens de « ranger » ces trottinettes, et le problème serait réglé. 2020 - Découvrez le tableau "Trottinette" de Nicolas CARON sur Pinterest. Quand aux idées ultra gauchistes de notre ami JFS… La liberté d’entreprendre date de la révolution. Du reste il est inquiétant qu’aujourd’hui les nouvelles propositions de mobilité, même pour les petits déplacements du quotidien, ne s’envisagent plus que motorisées, comme si se mouvoir par ses muscles (marche, vélo…) était devenu hors de portée, inconcevable, inimaginable. Parce que c’est « amusant », pour 69% des personnes interrogées, et « pour gagner du temps » (68%). Or, ce calcul est biaisé. Je pense que même en ajoutant toutes les catégories de trottinettes (location/privées , éltectrique ou non) vous aurez déjà un premier aperçu de l’espace envahi respectivement par chacun de ces 2 modes. L’électricité n’est pas non polluante, chez nous le nucléaire et ses déchets, ses centrales qui craquent de partout, ailleurs des centrales à charbon… les batteries lithium-ion non plus. ); ces plus jeunes « conduisent » souvent n’importe comment, sur les trottoirs souvent; enfin, pas mal d’utilisateurs semblent « typés cité/banlieue » – et en fait cumulent un peu tous les éléments mentionnés ci-dessus. , ce genre d’appareil me semble d’une utilité superflue si ce n’est pour frimer en ayant le sentiment de se mettre un peu en avant par son côté versatile . Mais qui commence à être sérieusement gênant à 25 km/h. Ensuite pour finir, je suis pour la suppression pur et simple des trottinettes électriques libre service car c’est ça qui pose problème le plus souvent et à cause de cette histoire sur Paris, le reste de la france va déguster, surtout les propriétaires de leur propre matériel…. De nombreux adultes utilisent cette manière de se déplacer. Le fond de l’idée était : qui peut se déplacer en trott’ électrique peut se déplacer autrement avec les mêmes avantages, et il est de plus un peu absurde d’électrifier tous les modes de transports jusqu’ici mécaniques, au moment où la plupart des jobs et modes de vie entraînent avec eux les maux de la sédentarité. Cerise sur le gâteau du ronchonnement, les entreprises qui mettent à disposition ces gadgets dont enfin une vraie étude démontrent qu’ils sont inutiles, sont des start’up non rentables bénéficiant de levées de fond qui viennent renforcer la financiarisation de l’économie et dégrader le besoin d’investissement productif de l’économie réelle au détriments d’entreprises qui travaillent vraiment sur la mobilité alternative. Le risque vient des poids lourds (grande taille, peu de visibilité, très pressés) et des scooters qui n’hésitent à prendre le SAS vélo, les pistes cyclables et se garer sur les trottoirs. Quant au RER et au métro, ils sont aussi nuls voire pire que la voiture pour la santé. LeHuffPost 31,706 views. Du coup toujours le même temps de trajet, quelque soit la circulation et moins d’1€ d’électricité contre 60€ d’essence (plus de 700€ d’économie par an alors que mon engin m’a coûté 350€ !). En tant qu’étranger résidant à Paris depuis déjà 7 ans (désolé pour les éventuelles fautes de français, votre langue est belle mais compliquée), je suis toujours stupéfait de l’éloquence des français pour dénoncer / critiquer / manifester contre n’importe quel type de transport sauf la voiture. On comprend mieux pourquoi 10% des trajets sont effectués à deux, debout sur la trottinette. Qui sont précisément ces utilisateurs, d’ailleurs ? Le pire est de penser que l’on retrouve peut-être nombre de ces usagers le dimanche dans les marches pour le climat et le lundi juchés sur une trottinette faite de plastique et de batteries non recyclables. Une remarque : les licences taxi étaient exclusivement et gratuitement distribuées par les préfectures dans le but de réguler le nombre de taxis, chaque nouvel entrant devant attendre qu’une licence se libère pour débuter son activité. L’objet ne me gêne pas, il est plutôt tentant de l’essayer (ce que je n’ai pas fait) car il semble très ludique. Le VAE demande de l’exercice physique et vous le sentez à la fin de la journée. J’ajouterai qu’à trottinette, vous découvrez ce que vivent les cyclistes depuis des années… L’espace public appartient aux citoyens et c’est à eux seuls a décider s’ils veulent en concéder l’usage à des sociétés privées en raison des avantages collectifs qu’ils pourraient en retirer. C’est censé payer une taxe à la ville qui pourra investir dans une asso (), la voirie ou quelque chose d’autre d’utile.Bref. Pour tenir ce genre de raisonnement comme sur la marche à pied comme mode de déplacement principal il faut être retraité (et encore) ou oisif. Ce sont les taxis eux-même qui sont responsables de la spéculation et des prix délirants atteints par ces reventes de licences. Le reste c’est à dire les voitures ? Jusqu’à présent, aucune étude ne permettait de le déterminer. 10 % sont réalisés à plusieurs sur une même trottinette 26 % sont réalisés à plusieurs, chacun sur une trottinette différente Je ne suis pourtant pas fan des trottinettes mais pour d’autres raisons : avec une durée de vie de trois mois pour les trottinettes comme indiqué par une étude du BCG, la batterie électrique n’est pas amortie d’un point de vue écologique. Des débats interminables, des affirmations fondées sur la base du « Je pense » ou « Pour moi on devrait interdire totalement », des spéculations sans fin, des mentions à des cas ultra particuliers (Et les handicapées? Un café, qui installe sa terrasse sur le trottoir? A Paris, je ne vois sur les trottinettes que des gens jeunes, avec deux bras et deux jambes en parfait état de marche. Vous devriez faire attention à la cohérence de votre texte, on a du mal à comprendre. Description du fonctionnement Pour lancer le moteur de la trottinette, il faut d’abord prendre un petit élan puis fermer l’interrupteur S (c'est-à-dire appuyer sur le starter). L’étude qui recense ces cas est la première du genre et se révèle donc logiquement plutôt impressionnante. Et quand bien même on se résignerait à se dire que ces pourcentages resteraient figés dans le temps… n’oublions pas que dans certaines villes comme Paris, les transports en commun sont également saturés ! C’est le service, la location, qui est libre. [...], [...] C'est donc une organisation efficace, car très flexible. Concernant les usagers (et également les cyclistes) qui roulent sur les trottoirs, aucun ne réalise que leur engin est totalement silencieux et que par conséquent aucun piéton ne les entend arriver dans son dos. Le vélo 100% mécanique est bon pour la santé, le VAE annule tous les bénéfices en la matière. En volume, on est passé de 1,28 à 1,73 million d’engins entre 2016 et 2017 (+35%), avec une hausse de 232% pour l’électrique. Aujourd’hui les terrasses gênent les piétons en prenant tout le trottoir dans le seul but d’enrichir le cafetier, sous payer un serveur et le peu de taxe finance à peine l’emploi fictif du cousin du maire. La chose la plus importante à retenir de l’article est quand même le fait qu’une quantité négligeable d’automobiliste s’est déporté sur ce nouveaux mode. Je vous laisse imaginer ce qu’on pourrait faire en mobilité individuelle légère avec 35 milliards €. La question se pose particulièrement à Paris, investie par pas moins de 12 sociétés différentes qui ont déposé environ 20000 objets dans les rues… Les opérateurs ont aussi ciblé Lyon, Marseille ou Toulouse, mais les adeptes y restent moins nombreux que dans la capitale. Et si on multiplie par le volume de chaque engin …. On peut imaginer que les 19 % d’étudiants sont fils de cadres…, Dans une cambrousse comme Montauban. 1 janv. Moi je suis pour la liberté dans le respect des règles établies. Cette étude analyse le cycle de vie de la trottinette électrique, de sa fabrication à son exploitation, et dévoile que son utilisation, dans son mode d’exploitation actuel et sans plus d’encadrement par les pouvoirs publics, dégrade le bilan carbone des villes. 6T ajoute que c’est un transport de groupes : dans 26% des cas, souvent pour se balader, les usagers voyagent à plusieurs, chacun sur son objet. On a en permanence envie de crier aux inconscients. Fabriquée en Bretagne, la trottinette électrique à 3 roues Happy Scoot est devenue indispensable à Francis pour se déplacer au… Et seulement 8% en taxi ou en voiture avec ou sans chauffeur. Le problème est que les pistes cyclables sont trop souvent trop étroites pour permettre de dépasser : c’est une question de conception des aménagements cyclables (et de partage de l’espace public), pas de trottinette. Elle ne concerne pas les sociétés de location à la demande qui repose sur l’exploitation d’auto-entrepreneurs salariés déguisés et la gestion cacophonique de l’espace public. Aussi, les 29% d’usagers de trottinette électriques ayant délaissé les transports en commun pourraient également se révéler vertueux… pour autant qu’il y ait suffisamment d’infrastructures pour les accueillir (pistes cyclables et assimilées) autrement que sur le trottoir. Étude de cas de 4 pages en marketing produit : Cas de stratégie : la galopade de la trottinette. Évidemment tout cela n’exonère pas ces sociétés de respecter les différents codes : route , travail etc. : 22kms l'autonomie moyenne des trottinettes électriques actuelles. Pas totalement d’accord avec vous. La durée d’amortissement pour la start-up qui loue est de 4 mois. En creux, en lisant vos chiffres, on se dit que ce sont des femmes majoritairement. Paradoxalement, alors qu’on voit ces objets à tous les coins de rue, le principal frein à l’usage demeure, pour 59% des usagers, le manque de disponibilité. C’est doux pour la parisien, mais dur pour le pays qui va accueillir la décharge. Au surplus, comme dans toute argumentation de mauvaise foi, vous ironisez sur des opinions que vous caricaturez auparavant (c’est évidemment plus facile que d’argumenter sincèrement). Moins d’ennuis, c’est une meilleure santé, ça s’appelle un cercle vertueux, Et merci de ne pas faire de supposition à propos de ma vie personnelle, ma santé et celle de ma famille, pour le coup, c’est votre commentaire qui est complètement déplacé, @Matt B: le commentaire plus que déplacé c’est vous qui avez commencé avec les grand mères handicapées et continué avec les morts, c’était bien plus déplacé que le mien. Cela passe par la mise en place d'outils permettant de contrôler le niveau de performance des partenaires. Il faut dire précisément qui a le droit de faire quoi, faire une place à tout le monde, et après malheureusement il y a aura des fous partout qui feront n’importe quoi, quelque soit le moyen de transport (mais je préfère qu’ils fassent les fou en trottinette qu’en voiture personnellement). Qu’il en soit ainsi. Qestions + Correction : Partie B : Étude des panneaux solaires Aucune connaissance préalable sur les panneaux solaires n'est nécessaire. Et avec les « juicers » que je vois se promener en vieux camion diesel pour els recharger tous el soirs sachant que certains pour aller plus vite utilisent des générateurs diesels…le bilan écologique des trottinettes est juste désastreux. Les partenaires doivent également être mise au courant de la stratégie de MMS et de ses attentes stratégiques. Je ne suis pourtant pas fan des trottinettes mais pour d’autres raisons : avec une durée de vie de trois mois pour les trottinettes comme indiqué par une étude du BCG, la batterie électrique n’est pas amortie d’un point de vue écologique. J’arrête la car je pourrais écrire un livre, je ne me suis pas relus, si y’a des fautes, faites avec En revanche, tous les arabes et noirs, même jeunes, ne vivent pas dans des cités ni dans des banlieues. Et généralement, c’est pour en dire du mal. L’enquête extrapole la distance des trajets à partir des durées déclarées et arrive à une médiane de 2,75 km et une moyenne de 4,66 km… Alors arrêter un peu avec les trotinettes. En gros on est moins dangereux en voiture de 1400kg devant une école à 80kmh alors que c’est limitée à 30 qu’en trotinette à 22kmh à la place de 20…. La trottinette électrique en libre-service est un objet très facile à utiliser, et tout se passe comme si la moindre contrariété devenait un obstacle. Donc il y’a un vrai problème. Je milite pour l’interdiction pure et simple de tous ces gadgets électriques dont les adulescents raffolent, que ce soit la trottinette, le monocycle ou le vélo. Le recours à ces partenaires (externalisation) nécessite donc de fortes interactions externes avec ceux-ci. Si l’objectif, quelles qu’en soient les nobles raisons, est de les éliminer de la circulation, ne vaudrait-il pas mieux essayer de trouver des solutions qui leur conviennent à elles. J’ai acheté un casque, des gants, un gilet jaune, des stickers réfléchissants, une led pour mon casque à l’arrière, des brassards à led, un gilet clignotant avec télécommande au guidon pour indiquer tout changement de direction etc. Et ils ne conduisent pas tous dangereusement. Pour le coup, vous devriez faire un spectacle, c’est vraiment vous le plus drôle. Pour rester dans le sujet de la trottinette : il est, de ce point de vue, tout à fait pertinent de savoir si elle concurrence (ou peut concurrencer) la voiture… Inversement, dans la plupart des autres pays (dans les villes de Rome et New-York citées dans l’article), le développement de la trottinette et du VAE continue de contribuer aux émissions de gaz à effet de serre car la production d’électricité en produit (à moins d’avoir un panneau solaire sur chaque trottinette !). J’en ai déjà fait les frais. Reste à savoir à quel point ces derniers peuvent les remplacer en pratique…, @cochonou . @Phénix, maintenant qu’on a le droit à la complainte, c’est nettement moins drôle mais ça reste à coté de la plaque. La trottinette électrique en libre-service est un objet très facile à utiliser, et tout se passe comme si la moindre contrariété devenait un obstacle.