Le contrat de sécurisation professionnelle (CSP) Le CSP est réservé aux salariés ayant subi un licenciement économique, c’est-à-dire pour des raisons qui sont indépendantes de la personne du salarié (par opposition au licenciement pour motif personnel, consultez « Je suis licencié pour raison personnelle »).. Ce dispositif … Licenciement économique et réponse du salarié A. Il s’agit d’un dispositif d’accompagnement renforcé, sous forme de suivi individualisé, favorisant un retour rapide à l’emploi durable, d’une durée de 12 mois. Cette séance sera ensuite retranscrite dans un procès-verbal transmis à l'inspection du travail.L'inspection du travail prendra alors la décision finale d'autoriser ou non le licenciement du salarié protégé.La demande d'autorisation de licenciement faite par l'employeur auprès de l'inspection du travail doit intervenir dans un délai de 15 … Le salarié peut alors être réintégré dans l’entreprise s’il le demande. L'inconvénient principal du CSP : une rupture du contrat plus rapide. Le contrat de sécurisation professionnelle (CSP) concerne les salariés de certaines entreprises en procédure de licenciement économique. Vais-je avoir droit au CSP sachant que j'ai tout mes trimestres et que j'aurai même pû prendre ma retraite à 60 ans. Licenciement d'un salarié handicapé : les conditions. La signature du contrat de sécurisation professionnelle liant désormais le salarié et Pôle Emploi entraîne de façon automatique la rupture du contrat de travail à une certaine date. La définition de l’employé protégé est détaillée par les articles L. 2411-1 et L. 2411-2 du code du travail.Est considéré comme employé protégé tout représentant du personnel, qu’il soit en CDI, CDD ou en contrat … Le salarié qui se voit offrir un tel dispositif n’a aucune obligation d’y consentir. Le licenciement pour motif économique et ses conditions sont définis à l’article L. 1233-3 du Code du travail. La procédure de licenciement économique individuel présente des différences, mais aussi similitudes avec les procédures de licenciement économique collectif. La procédure de licenciement du salarié protégé s'applique à un membre élu à la délégation du comité social et économique ou à un délégué syndical (DS). Les cotisations sur l’ASP sont bien inférieures (pas de CSG/RDS : point … je vais être licenciée économique le 26/10/2019, j'aurai 61ans1/2 a cette date. Le licenciement du salarié protégé sera nul. L'absence de réponse dans le délai prévu est assimilée à un refus du CSP par le salarié. Par contre, l’employeur ne contribue pas au financement du CSP, lorsque le salarié n’a pas l’ancienneté d’un an. Rappel du rôle du CE dans la procédure de licenciement d’un salarié protégé (1); Au-delà de l’obligation de demander l’autorisation préalable de l’inspection du travail pour licencier un salarié protégé, l’employeur peut être également contraint de demander son avis au comité d’entreprise. L'allocation chômage va t-elle me prendre en charge jusqu'à mes 62 ans ou dois-je demander ma retraite en urgence au 1/11/2019. Elle concerne aussi un conseiller aux prud'hommes , ou un représentant de section syndicale (RSS). ... Il se devra également de le faire si cela concerne un licenciement économique du salarié. Si le salarié refuse la proposition de contrat de sécurisation professionnelle (CSP), l’employeur doit poursuivre la procédure de licenciement dans les conditions de droit commun. Le contrat de sécurisation professionnelle (CSP) permet d’assurer aux salariés dont le licenciement pour motif économique est envisagé dans une entreprise de moins de 1 000 salariés ou dans un établissement (quel que soit son effectif) en redressement ou liquidation judiciaire, un ensemble de mesures leur permettant de … En cas de refus express du salarié d’adhérer au CSP, la procédure de licenciement suivra son cours. Remarque : Pour licencier un salarié protégé, l’employeur doit obtenir d’abord l’autorisation de la DIRECCTE avant de procéder au licenciement économique.Ainsi, le délai de réflexion de 21 jours est prolongé jusqu’au lendemain de la notification de la décision de la DIRECCTE. Statut et protection du salarié protégé en cas de licenciement Définition : qu’est-ce qu’un employé protégé ? Le contrat de sécurisation professionnelle (CSP) est l’héritier d’une lignée de dispositifs d’accompagnement et d’indemnisation spécifiques des salariés concernés par un licenciement pour motif économique. la priorité de ré-embauchage dont le salarié peut bénéficier ; la proposition de bénéficier d’un congé de reclassement. Si l'employeur a un emploi disponible et compatible avec celui que vous exerciez, il devra vous avertir et vous aurez la priorité sur ce poste. Choisir le salarié, rechercher un reclassement, entretien préalable, lettre de licenciement, préavis. E) Licenciement salarié protégé sans autorisation : les conséquences. Une cour d’appel ne saurait annuler le licenciement du salarié protégé en considérant qu’il est intervenu sans autorisation de l’Inspecteur du travail alors qu’en l’espèce, le courrier envoyé à l’intéressé mentionnait qu'il ne valait notification de licenciement pour motif économique qu'à défaut d'adhésion au CSP et sous … En cas de licenciement économique d'un salarié, la lettre-type à rédiger par l'entreprise varie selon que l'entreprise fait ou non l'objet d'une procédure collective. Bon à savoir : le licenciement d’un salarié est abusif lorsqu'il fait suite au refus, par ce dernier, d’une modification de son contrat de travail pour raison économique sans fondement.Ainsi, si la modification du contrat de travail, qui a été refusée par le salarié, avait pour fondement le souhait pour l’employeur de réorganiser l’activité … La procédure de licenciement pour motif personnel classique ou pour motif économique n’est pas suffisante lorsqu'elle concerne un salarié protégé.L’employeur qui envisage de licencier cette catégorie de salarié, quel qu’en soit le motif, doit appliquer la procédure de licenciement… A la suite d'un licenciement pour motif économique vous disposez d'une priorité de réembauche ce qui n'est pas le cas lors d'une rupture conventionnelle du contrat de travail. Dans le cadre d’un licenciement pour motif économique, faire valoir simplement la fermeture de l’établissement est insuffisante. Contrat de sécurisation professionnelle. Par conséquent, l’employeur est tenu de proposer le CSP également en cas de départ négocié, … En effet, les salariés protégés bénéficient d'une procédure protectrice contre le licenciement qui consiste, pour l'employeur, à solliciter l'inspecteur du travail afin que ce dernier autorise le licenciement. ... Surtout, le salarié qui a accepté le CSP ne subira pas la période de carence qui lui aurait été appliquée s’il avait été pris directement en charge par Pôle Emploi. Le licenciement d'un salarié protégé ayant une fonction représentative des salariés est strictement encadré. Afin de l’aider … Les dispositions du code du travail relatives au licenciement pour motif économique sont applicables à toute rupture du contrat de travail résultant d’un motif économique (article L.1233-3 dernier alinéa du Code du travail). Chaque salarié concerné doit être informé, par l’employeur, individuellement et par écrit, du contenu du CSP et de la possibilité qu’il a d’en bénéficier (c. trav. Quelles informations donner au salarié en CSP ? salarié protégé, l'autorisation de la Direccte est … La procédure de licenciement pour les salariés protégés. La réponse du salarié concernant le CSP. Licenciement économique collectif : 10 salariés et plus dans les entreprises de moisn de 50 salariés; Licenciement économique individuel; Prise d'acte de la rupture du contrat de travail par le salarié; Procédure de licenciement personnel à l'égard du salarié non-protégé Les conditions pour mettre en œuvre une procédure de licenciement économique. le motif économique à l’origine du licenciement (voir précisions ci-dessous). Une cour d’appel ne saurait annuler le licenciement du salarié protégé en considérant qu’il est intervenu sans autorisation de l’Inspecteur du travail alors qu’en l’espèce, le courrier envoyé à l’intéressé mentionnait qu’il ne valait notification de licenciement pour motif économique qu’à défaut d’adhésion au CSP et sous … Le refus possible du salarié d’adhérer au contrat de sécurisation professionnelle . je … Licenciement économique individuel : les 6 étapes à respecter Publié le 30/01/2012 à 00:00 par la rédaction des Éditions Tissot dans Licenciement. Suite à une discussion et une réunion auprès du comité d’entreprise, ce dernier décidera s’il est favorable ou défavorable au renvoi. Si l’envoi de la lettre de licenciement intervient avant le terme du délai de 21 jours, l’employeur adresse au salarié une lettre recommandée avec demande d’avis de réception, qui rappelle la date d’expiration du délai de réflexion et précise qu’en cas de refus du CSP, cette lettre constituera la notification de son licenciement. Le décret n° 2017-1820 du 29 décembre 2017, pris en application des articles L.1232-6, L.1233-16 et L.1233-42 du Code du travail, fixe les six modèles que l’employeur peut utiliser pour notifier le licenciement du salarié. Une baisse d’activité susceptible de mettre en péril votre entreprise vous oblige à la réorganiser, de licencier un salarié. Deux conditions de licenciement sont acceptables. 2. Allocation chômage supérieure pendant 12 mois. Toutefois, si le licenciement concerne un . L. 1233-66).Pour ce faire, l’employeur qui envisage d’engager une procédure de licenciement pour motif économique … Tout savoir sur le contrat de sécurisation professionnelle (CSP) Publié le 06/04/2015 à 07:00 par la rédaction des Éditions Tissot dans Licenciement. Attention, si l’employeur procède au licenciement du salarié protégé sans avoir demandé l’autorisation de l’inspecteur du travail ou en cas de refus d’autorisation, il sera nul. Parallèlement, l’employé a droit au contrat de sécurisation professionnelle (CSP) qui a remplacé la convention de reclassement personnalisé (CRP) et le contrat de transition professionnelle depuis … art. Durant 12 mois (point 2.3 - p.38), le salarié licencié va percevoir l’allocation de sécurisation professionnelle (ASP) qui correspond à 75% de ses derniers salaires bruts (point 2.2 - p.37). Le contrat de sécurisation professionnelle (CSP) permet d’assurer aux salariés dont le licenciement pour motif économique est envisagé dans une entreprise de moins de 1 000 salariés ou dans un établissement (quel que soit son effectif) en redressement ou liquidation judiciaire, un ensemble de mesures leur permettant de … Le salarié dispose d'un délai de réflexion de 21 jours, à partir de la remise du document, pour accepter ou refuser la proposition. Lorsqu’un employeur envisage de procéder au licenciement économique d’un de ses salariés, il est parfois tenu de lui proposer un contrat de sécurisation professionnelle, plus généralement connu sous l’acronyme de CSP. Le licenciement individuel pour motif économique d’un salarié non protégé dans une entreprise, ou groupe, de moins de 1 000 salariés se déroule en 6 étapes, voire 7 ou 8 selon les cas et situations : Etape 1 : Obtenir la transmission par Pôle Emploi des documents relatifs au CSP ; Le motif du licenciement ne doit pas être lié à la personne du salarié. Les procédures de licenciement économique individuel sont les mêmes que pour un licenciement pour motif non économique. C’est probablement ce qui fait hésiter le plus le salarié à accepter le CSP. Les avantages du CSP . Définir l’ordre de licenciement économique pour choisir le salarié … Par ailleurs, la lettre doit préciser le motif du licenciement, l'impossibilité de reclasser le salarié s'il y a lieu, la possibilité de bénéficier d'un CSP ou d'un congé de reclassement, la possibilité de bénéficier d'une priorité de réembauche pendant 1 an à compter du licenciement, et le délai d'1 an pour contester le licenciement. Condition n°1 : licenciement pour motif légal : Motif économique : baisse des résultats pendant une durée importante, mutations technologiques entrainant une suppression d’emplois, décès de l’employeur… Licenciement économique.